Maintenant que les obligations en euros ne rapportent plus rien, mon banquier me conseille des obligations en USD. Dois-je payer un double précompte sur les coupons ?
...

Maintenant que les obligations en euros ne rapportent plus rien, mon banquier me conseille des obligations en USD. Dois-je payer un double précompte sur les coupons ?Depuis que les obligations en euros ne rapportent quasiment plus rien, beaucoup s'intéressent aux obligations américaines. Aux États-Unis, une obligation en USD rapporte actuellement encore de 2% à 3% brut. Vous encourez toutefois un risque de change, le dollar peut s'apprécier ou se déprécier par rapport à l'euro et personne ne peut prédire son évolution exacte.Si vous percevez en Belgique un coupon d'une obligation américaine, vous devez dans tous les cas vous acquitter d'un précompte mobilier de 30%, comme c'est le cas pour une obligation en euros. Un prélèvement à la source est-il aussi applicable aux États-Unis? En tant que contribuable belge, vous bénéficiez d'une exonération du prélèvement à la source américain. Cela vaut tant pour les obligations souveraines que d'entreprises. Vous ne payez donc que le précompte mobilier belge de 30% sur les coupons. Mais attention, toutes les obligations en USD ne sont pas "américaines ".Si l'obligation en dollars américains est émise dans un autre pays, un prélèvement à la source peut être appliqué. Vous subissez ainsi un double précompte. Pour l'éviter, privilégiez toujours de réelles obligations américaines. Vous pouvez les reconnaître grâce au code ISIN qui commence toujours par les lettres US comme l'obligation US03523TBP21 d'Anheuser Busch. Renseignez-vous donc auprès de votre banquier avant tout investissement.