Le mot n'existe pas officiellement, mais il fut beaucoup utilisé ces derniers mois. Notamment quand on a appris que la consommation des Belges avait baissé de 1,8 % en décembre 2018, par rapport à décembre 2017. Et ceci indépendamment de l'évolution des prix, puisque ce chiffre est exprimé en volume. Certains s'en sont réjouis, d'autres inquiétés. Arguments de ces derniers : moins de consommation, ce sont moins de revenus pour l'Etat et donc pour le financement des pensions, des soins de santé, etc. Arguments des premiers : moins de consommation, c'est moins de gaspillage et de polluti...