La deuxième vague de mortalité du Covid n'est pas celle à laquelle on pense. J'ai discuté avec mon médecin généraliste : il se désole de voir le nombre ...

La deuxième vague de mortalité du Covid n'est pas celle à laquelle on pense. J'ai discuté avec mon médecin généraliste : il se désole de voir le nombre de ses patients n'ayant pas consulté durant le confinement et chez qui il a, depuis lors, diagnostiqué un cancer ou d'autres graves problèmes de santé. Il se désole aussi de tous ses patients en maison de repos, notamment ceux qui étaient encore incroyablement dynamiques (dont une nonagénaire qui faisait encore régulièrement 15km à pied !) et qui, déprimés, esseulés, se laissent tout doucement glisser. Il se désole enfin des nouveaux dépressifs, épuisés, angoissés que la situation actuelle a générés. Bref, à ses dires, l'impact du virus sur la santé générale est bien plus important qu'on ne le pense...