Une centaine d'employés d'Axa de plus de 60 ans vont pouvoir rester à la maison en touchant 50% de le...

Une centaine d'employés d'Axa de plus de 60 ans vont pouvoir rester à la maison en touchant 50% de leur salaire complété d'un crédit-temps. Le management estime que la technologie évolue trop vite pour eux. Outre le caractère dénigrant de la démarche, on se souviendra d'autres entreprises qui, après avoir viré leurs aînés, ont dû les supplier de revenir. Ce fut le cas dans la sidérurgie où, après avoir mis les anciens à la porte, " on " s'est demandé comment faire tourner l'outil et former les jeunes.