1. LE MILLENNIUM PARK

Millennium Park trône tout en haut de ma hit list des endroits à ne pas manquer dans Windy City (le surnom donné à Chicago, ville venteuse). L'origine de ce sobriquet fait l'objet de discussions. On croit qu'il fait uniquement référence à la brise permanente qui souffle sur le lac Michigan mais, jadis, Windy City évoquait aussi les habitants et les politiciens de la ville, que l'on appelait " windmakers". Millennium Park a ouvert ses grilles en 2004 et réunit trois des grands atouts de Chicago : la nature, l'art et l'architecture. Avec ce parc, l'ancien maire de la ville, Richard Michael Daley, a voulu donner accès à la culture et à la verdure à tous les Chicagoans. Des millions de promeneurs se prennent en selfie devant la célébrissime Cloud Gate d'Anish Kapoor, une sculpture en métal poli qui représente une goutte de mercure taille XXL, mieux connue sous son petit nom " the Bean" (le haricot).
...

Millennium Park trône tout en haut de ma hit list des endroits à ne pas manquer dans Windy City (le surnom donné à Chicago, ville venteuse). L'origine de ce sobriquet fait l'objet de discussions. On croit qu'il fait uniquement référence à la brise permanente qui souffle sur le lac Michigan mais, jadis, Windy City évoquait aussi les habitants et les politiciens de la ville, que l'on appelait " windmakers". Millennium Park a ouvert ses grilles en 2004 et réunit trois des grands atouts de Chicago : la nature, l'art et l'architecture. Avec ce parc, l'ancien maire de la ville, Richard Michael Daley, a voulu donner accès à la culture et à la verdure à tous les Chicagoans. Des millions de promeneurs se prennent en selfie devant la célébrissime Cloud Gate d'Anish Kapoor, une sculpture en métal poli qui représente une goutte de mercure taille XXL, mieux connue sous son petit nom " the Bean" (le haricot). Après avoir admiré the Bean, direction le Pritzker Pavillion pour ses événements gratuits proposés tout l'été. Ce théâtre en plein air, oeuvre de Frank Gehry, ne réjouit pas que les yeux, l'acoustique y est aussi exceptionnelle. Il est permis d'y pique-niquer, ce dont personne ne se prive. Les enfants raffolent de la Crown Fountain, l'endroit idéal pour prendre le frais à la fin d'une longue et chaude journée estivale. On n'oubliera pas non plus le Lurie Garden, véritable merveille de jardin secret qu'on doit au paysagiste néerlandais Piet Oudolf, connu notamment pour la High Line de New York. TOP ! Le Cindy's Rooftop est, selon moi, le plus beau toit-terrasse de Chicago, avec vue imprenable sur Millennium Park et sur Lake Michigan. Les cocktails sont délicieux et la carte variée. www.cindysrooftop.com Le plus célèbre musée de la ville est sans conteste l'Art Institute, plusieurs fois élu meilleur musée du monde sur TripAdvisor. Comme il est impossible de découvrir toutes les salles et toutes les collections en un jour, il faudra faire des choix. Mes préférées ? La section Art américain , avec notamment le fameux tableau Night-hawks d'Edward Hopper, les impressionnistes , dont le musée abrite la 2e collection du monde en importance, et les Thorne Miniature Rooms. Ces 68 salles miniatures offrent un captivant aperçu des intérieurs européens et américains du XIIIe siècle aux années 1930. Ces maquettes fascinantes sont l'oeuvre de l'artiste américaine Narcissa Niblack Thorne (1882-1966) qui a vécu à Chicago. Prévoyez enfin une bonne demi-heure pour déambuler dans les deux boutiques du musée. Si n'êtes jamais rassasiés de musées, vous êtes à la bonne adresseà Chicago car la ville en compte plus de soixante. TOP ! Les jours d'affluence, entrez par l'aile d'Art moderne du musée plutôt que par l'entrée principale sur Michigan Avenue, souvent prise d'assaut. La queue y est nettement moins longue. https://www.artic.edu Même si Chicago a la réputation d'être l'une des villes les plus cyclistes friendly des USA, soyez néanmoins prudents car, Etats-Unis obligent, la voiture est reine à Chicago. Il en va tout autrement sur les jolies pistes cyclables aménagées autour de Lake Michigan : là, on pédale à son aise, tout en profitant de la vue sur le lac et la ville. Profitez-en pour faire une halte sur l'une des plus de vingt plages entourant le lac. Et poussez jusqu'au Museum Campus, pour découvrir le plus beau panorama sur la skyline. Aux amateurs de marche et de vélo, je conseille aussi la Bloomingdale Trail (ou piste 606), une piste cyclable et pédestre surélevée, longue de plus de 4 kilomètres sur l'ancien chemin de fer Bloomingdale. Le sentier traverse trois quartiers de Chicago - Logan Square, West Town et Humboldt Park - qui ne manquent ni de bars, ni de restaurants. TOP ! Prenez un verre ou mangez un morceau à l'Adler Planetarium. Avec un peu de chance, vous pourrez observer le soleil, grâce aux bénévoles du Doane Observatory. En bonus, l'un des plus beaux panoramas sur la ville. https://www.adlerplanetarium.org Le Home Insurance Building, construit en 1885, est considéré comme le tout premier gratte-ciel. À l'époque déjà, Chicago attirait les architectes et les amateurs d'architecture. C'est ainsi que l'on doit à Daniel Burnham, architecte visionnaire et urbaniste, et à son collègue John Root la World's Columbian Exposition qui attira en 1893 quelque 27 millions d'Américains dans Windy City. La plus grosse attraction était alors la toute première grande roue, une invention de George Ferris. À la fin du XIXe siècle, Frank Lloyd Wright s'installe à Chicago et construit sa maison dans Oak Park. La maison, le studio et tout le quartier méritent largement le détour. Vous pourrez y admirer les premières réalisations de Wright, dans sa fameuse première manière baptisée prairie style. TOP ! La maison natale d'Ernest Hemingway est également située dans Oak Park, à courte distance de la maison et du studio de Frank Lloyd Wright. Pilsen est l'un des quartiers les plus originaux de Chicago. Vers la fin du XIXe siècle, des immigrants tchèques baptisèrent l'endroit du nom de la 4e plus grande ville de leur pays d'origine. Dans les années 1950, des Mexicains s'y sont installés en nombre. Depuis les anciens habitants et commerçants cèdent la place à des coffee bars, des boutiques vintage et des restaurants branchés. L'authenticité des lieux n'a pas totalement disparu et il reste encore des pâtisseries/boulangeries et des tortillerías mexicaines. L'art est un autre ingrédient de choix dans ce quartier qui abrite le National Museum of Mexican Art. A voir aussi : les centaines de fresques murales, aux thèmes bien souvent politiques et sociaux. TOP ! Pour vous régaler dans un cadre authentique et un décor original, essayez le Frida Room. L'artiste mexicaine Frida Kahlo, omniprésente, est à l'honneur dans le quartier.