Beaucoup ont tendance à s'adresser à la justice alors qu'une bonne discussion peut parfois résoudre le problème. C'est le premier pas qui est souvent le plus difficile. Et chaque avancée que nous accomplissons ensemble est importante, souligne Wilfried Mestdagh, médiateur familial. " Lorsqu'un grand-parent recourt à la médiation, il a souvent déjà tout essayé. Dans ce cas, c'est à nous qu'il revient de contacter l'autre partie adverse, généralement le (beau-)fils ou la (belle-)fille. Je fais toujours preuve d'une grande prudence. Un coup de téléphone peut brusquer, un mail est très direct et peut disparaître parmi un tas d'autres. J'opte donc pour un courrier, que je fais toujours relire par le grand-parent avant de l'expédier.
...