" Dès que j'ai vu l'annonce pour habiller le mobilier urbain du centre de Mons avec des tricots et autres créations, je me suis inscrite car j'aime ma ville. Je suis un peu chauvine ! ", explique Annie Mathieu. Cette ex-couturière de 72 ans compte parmi la centaine de bénévoles qui ont participé à l'opération " Habillons la Ville ", visible ...