La DNF, c'est quoi ?

Des chercheurs néerlandais et américains ont mis au point une technologie de filtration neurodégénérative (DNF) capable de bloquer les influx indésirables partant du cerveau vers les nerfs et les muscles. Ce sont ces signaux qui font trembler les bras ou les jambes. Les mouvements normaux, eux, restent possibles.
...

Des chercheurs néerlandais et américains ont mis au point une technologie de filtration neurodégénérative (DNF) capable de bloquer les influx indésirables partant du cerveau vers les nerfs et les muscles. Ce sont ces signaux qui font trembler les bras ou les jambes. Les mouvements normaux, eux, restent possibles. Cette technologie ne demande aucune intervention lourde au niveau du cerveau. Les nano-électrodes sont insérées dans les nerfs moteurs des bras et/ou des jambes via une technique chirurgicale spécifique. Ces nerfs sont précisément ceux qui partent du cerveau vers les muscles et assurent les mouvements moteurs du corps. Les nano-électrodes captent les influx émis par le cerveau, puis envoient les informations via un fil de guidage vers un dispositif implanté à hauteur de la clavicule. Celui-ci contient un filtre électronique qui reconnaît immédiatement les signaux indésirables, ce qui permet de bloquer les tremblements. En même temps, ce tout petit appareil enregistre, grâce à l'intelligence artificielle, les moindres signaux qui passent par les nerfs. Les informations sont stockées dans le Cloud grâce à une ligne sécurisée, et le médecin traitant peut ainsi les consulter à distance. Outre les tremblements, cette technologie pourrait également servir à bloquer les faux signaux provoquant des douleurs neuropathiques. Les électrodes seraient alors fixées non pas sur les nerfs moteurs mais sur les nerfs sensibles, qui transmettent les sensations au cerveau. La crise du Covid-19 a retardé le cours de l'étude clinique, mais si les tests peuvent reprendre dans trop tarder, le dispositif devrait être disponible d'ici 2024.