CHÂTEAU DE VÊVES - COMME UN RÊVE D'ENFANT

Dans la région de Dinant, des randonnées par monts et par vaux mènent vers des points de vue majestueux. Elles conduisent à des châteaux perchés sur leur piton rocheux. Ils surplombent, avec une pointe d'arrogance, leur vallée comme un seigneur veille sur ses serfs. Parmi eux, considéré comme l'un des plus beaux châteaux médiévaux de Belgique, le Château de Vêves est surnommé le château de la Belle au Bois Dormant...
...

Dans la région de Dinant, des randonnées par monts et par vaux mènent vers des points de vue majestueux. Elles conduisent à des châteaux perchés sur leur piton rocheux. Ils surplombent, avec une pointe d'arrogance, leur vallée comme un seigneur veille sur ses serfs. Parmi eux, considéré comme l'un des plus beaux châteaux médiévaux de Belgique, le Château de Vêves est surnommé le château de la Belle au Bois Dormant...Impressionnant depuis la route avec ses trois grandes tours (sur cinq) taillées comme des crayons dressés vers le ciel azuré, ce monument militaire des XIII-XVe siècles (bien que ses origines soient plus lointaines), ravagé et reconstruit comme tout fief guerrier qui se respecte, est la destination idéale pour une excursion-découverte empreinte de romantisme.Outre une remarquable galerie à arcs surmontée de colombages, l'intérieur abrite des appartements entièrement restaurés et meublés avec du mobilier français du XVIIIe siècle. Mais c'est surtout l'âme des lieux qui pousse à la rêverie, ces vieilles pierres qui inspirent moult histoires des temps anciens. Des visites spéciales " famille " sont d'ailleurs organisées à ce sujet pour faire voyager les enfants dans le temps. Car les enfants peuvent se déguiser en chevalier ou en princesse durant leur visite et partir à la quête d'un trésor.Dernière information pour la route : poussez la promenade jusqu'au village de Celles, à un jet d'arbalète. Plus vieux encore que le château, Celles, niché comme un écrin calcaire au coeur de quatre collines, fait partie des plus beaux villages de Wallonie. (R.M.) Rue de Furfooz 3 - 5561 Celles-Houyet 082 66 63 95 infoveves@gmail.com www.chateau-de-veves.be L'ancienne abbaye cistercienne de Villers-la-Ville offre une balade romantique à rebrousse-temps. Impossible de ne pas succomber au charme de ces ruines monumentales et de ses multiples jardins à thèmes. Rien que le site, enchâssé dans une vallée boisée, invite déjà à la contemplation. Ensuite, c'est un régal de déambuler sous les voûtes impressionnantes de ce qui fut l'une des plus grandes abbayes de la chrétienté. S'y mêlent avec harmonie des styles pourtant fort différents. Ces dernières années, quantité de nouveautés ajoutent à l'intérêt d'une découverte ou d'une redécouverte. A commencer par le sentier méditatif qui serpente à travers le site et grimpe pour offrir des vues superbes sur la vallée de la Thyle. Notons aussi le jardin santé et bien-être, celui du père abbé et ses 150 variétés de roses, la roseraie ligne du temps, les moutons rustiques et les très rares chevaux de l'île de Skyros, ou encore la houblonnière, qui rappelle l'activité brassicole monastique... D'ailleurs, saviez-vous qu'on y brasse à nouveau quatre bières ? Et que l'on y cultive la vigne comme le faisaient ici jadis les moines ? (E.V.) Au départ de Damme, ville médiévale, patrie de Thyl Ulenspiegel, il est fort agréable d'enfourcher un vélo. C'est qu'un canal relie Damme-la-pittoresque à Bruges-l'historique ! L'histoire de Damme peut se raconter ainsi : " En 1134, une violente tempête ravage la côte de la mer du Nord et ouvre un chenal, le Zwin, presque jusqu'à Bruges. Cette ville cherchait une issue vers la mer. Ses forces vives construisent illico une digue transversale à l'extrémité du chenal du Zwin. À l'emplacement de cette digue (dam) naît un village de pêcheurs. " Célèbre cité médiévale, Damme est désormais reliée à Bruges par un canal peuplé de peupliers. Et elle n'est pas très loin des plages de Knokke. Le lieu est idéalement plat pour la balade. C'est le pays des moulins à vent et de la bicyclette. Les activités culturelles sont aussi de mise : Damme est devenu un village du livre. Et le Musée Ulenspiegel vous fait découvrir plus de cinq siècles en compagnie du personnage poil à gratter de la Flandre. Damme, c'est enfin une splendide ville médiévale et des villages typiques dans les polders en périphérie. (R.M.) On trouve difficilement un endroit plus idyllique que les Jardins d'eau d'Annevoie, situés dans la vallée de la Meuse. Les fontaines, les cascades et les petits passages datant du XVIIIe siècle font fondre les esprits même les plus cartésiens. Qui n'aurait pas envie de flâner avec l'être cher à son coeur dans l'Allée des Soupirs, admirer la Fontaine de l'Amour, la Grotte de Neptune ou le Buffet d'eau ?C'est à Charles-Alexis de Montpellier (1717-1807) que l'on doit toutes ces merveilles, créées dès 1758. Inspiré par la Villa d'Este, l'industriel a imaginé les noms poétiques des plans d'eau, sources d'inspiration pour ces propres poèmes. Les de Montpellier occupent leur dernière demeure au coeur de leur jardin tant aimé, qui a ouvert ses portes au public en 1930. Ce qui fait l'originalité de ces jardins d'eau ? Depuis plus de deux cent-cinquante ans, l'eau trouve son chemin sans aucune machinerie ni pompe. Seules les dénivellations naturelles du terrain lui permettent de s'écouler par la force de la gravité. Le " Grand Canal ", long de 400 mètres, fait office de réservoir. Aucun produit chimique ni insecticide au jardin : tout est biologique. Et aujourd'hui ? Le château des de Montpellier a été restauré et est devenu la résidence privée des Loumaye, une famille de médecins. Ils y ont installé leurs quartiers, tout en s'engageant à entretenir le parc et à lui rendre son éclat et sa gloire du XVIIIe siècle. (A.H.) À quelques pas de la capitale, une petite randonnée à fleur de ruisseau permet de se plonger dans le Brabant d'autrefois. Son nom : la promenade du Maelbeek (Maalbeekwandeling). Elle débute sur la Kerkplein et sillonne la campagne de Grimbergen sur un peu plus de 3 kilomètres.On y côtoie la célèbre et imposante abbaye avant de rejoindre le Kloosterdam, un sentier longeant le ruisseau Maelbeek. Cet édifice en terre servait autrefois de levée pour contenir les étangs abbatiaux. 200 mètres plus loin se dresse le premier moulin à eau : le Liermolen. Dans un bâtiment annexe se trouve une partie du Musée des Anciennes Techniques (MOT). Se glissant entre moulin et grange, le sentier poursuit sa course le long du Maelbeek, toujours bordé de saules têtards, comme on le faisait jadis, et mène à Charleroyhoeve. Le nom de cette ancienne ferme abbatiale renvoie à Charles II, roi d'Espagne au XVIIe siècle.Plus loin, voici le Tommenmolen, véritable carte postale brabançonne. Quel bonheur de s'attabler pour un verre, à côté de la roue à aubes ! (E.V.)