1. Vous êtes amateur de route des vins

Bien sûr, la Belgique n'atteint pas (encore ? ) le niveau du Bordelais ou de la Bourgogne, mais la viticulture y connaît un beau développement. Les vins belges montent en gamme et sont parfois produits dans des cadres enchanteurs.
...

Bien sûr, la Belgique n'atteint pas (encore ? ) le niveau du Bordelais ou de la Bourgogne, mais la viticulture y connaît un beau développement. Les vins belges montent en gamme et sont parfois produits dans des cadres enchanteurs. Bon à savoir : le tourisme viticole est encore balbutiant en Belgique. Mieux vaut toujours contacter les domaines avant de s'y rendre. Il est aussi possible de faire appel à Wines in Belgium, qui se chargera de vous concocter un programme à la carte... et avec chauffeur. (Plus d'infos : www.winesinbelgium.be) Si vous partez en vacances, c'est avant tout pour changer d'air et voir des paysages qu'on ne rencontre pas chez nous. A voir ! Il existe en effet de petits coins de Belgique particulièrement dépaysants. Pour vous, " vacances " riment systématiquement avec "mer" et "embruns", voire "plongée".Quand Brel a composé le " Plat Pays ", il ne pensait vraisemblablement pas à l'Ardenne. Si l'altitude reste modeste, il est tout à fait possible d'y dénicher des itinéraires offrant de sérieux dénivelés, des via ferrata et des panoramas grandioses.Infos supplémentaires et topoguides disponibles via www.grsentiers.org (en version papier) ou via l'application mobile GR Rando (payante). Bien sûr, il n'existe pas d'équivalent belge, au temple d'Éphèse ou à Versailles. Néanmoins sachez que le patrimoine belge n'a pas à rougir, pour qui sait chercher ses pépites ! Les exemples sont légion : en voici cinq, relatifs à l'Antiquité et aux jardins à la française. Pour vous, les vacances riment avec adrénaline, sans pour autant risquer de vous rompre le cou.