Les oiseaux recherchent la sécurité. Visez donc un endroit calme pour placer le nichoir. Evitez par exemple la proximité de la terrasse généralement plus animée. Le plein soleil, trop chaud, n'est pas indiqué non plus. Eliminez les éventuelles branches ou feuilles qui seraient dans la trajectoire de vol. Misez sur une hauteur suffisante (à 2 m du sol minimum) pour que le nichoir soit hors de portée des chats.

L'ORIENTATION ADÉQUATE

Toute orientation n'est pas bonne. L'ouest, ouvert aux averses, est à éviter. Moralité : pensez à placer les ni-choirs avec leur trou d'envol orienté vers l'est, le nord-est ou le sud-est.

LA BONNE ACCROCHE

Le nichoir doit être bien fixé pour éviter tout tangage à ses petits occupants. Si vous l'installez sur un arbre, ne clouez pas ou ne vissez pas directement sur celui-ci car les petits trous peuvent devenir une porte d'entrée pour les maladies. Utilisez plutôt pour l'arrimer du fil plastifié, style corde à linge ou un fil métallique qui ne rouille pas. Placez une petite cale entre le fil et l'arbre pour éviter de blesser ce dernier.

LA JUSTE DISTANCE

Faut-il, ou pas, regrouper des ni-choirs ? Pas trop... Avec une dizaine de mètres entre eux, les oiseaux d'une même espèce sont dans leur zone de confort. Pour des oiseaux de familles différentes, 3 mètres entre les nichoirs suffisent.

LE GRAND ENTRETIEN

Les nichoirs doivent être nettoyés une fois par an pour éliminer les parasites, idéalement en automne. Évacuez les restes des nichées précédentes avec une brosse à récurer et de l'eau bouillante. Vérifiez que tout est toujours bien étanche. Traitez l'intérieur avec de l'huile de lin. Si vous avez zappé le nettoyage d'automne, l'opération est jouable jusque fin février.

L'OUVERTURE APPROPRIÉE

La taille du trou d'envol (ou opercule) détermine quel oiseau va s'installer dans le nichoir. Quelques exemples :

  • mésange charbonnière : 30-32 mm de diamètre
  • autres mésanges : 27 à 28 mm
  • sittelle torchepot et étourneau sansonnet : 46 à 50 mm
  • moineau domestique : 32 à 40 mm
  • Le rouge-queue à front blanc demande un trou ovale : 32 x 46 mm...
Les oiseaux recherchent la sécurité. Visez donc un endroit calme pour placer le nichoir. Evitez par exemple la proximité de la terrasse généralement plus animée. Le plein soleil, trop chaud, n'est pas indiqué non plus. Eliminez les éventuelles branches ou feuilles qui seraient dans la trajectoire de vol. Misez sur une hauteur suffisante (à 2 m du sol minimum) pour que le nichoir soit hors de portée des chats.Toute orientation n'est pas bonne. L'ouest, ouvert aux averses, est à éviter. Moralité : pensez à placer les ni-choirs avec leur trou d'envol orienté vers l'est, le nord-est ou le sud-est.Le nichoir doit être bien fixé pour éviter tout tangage à ses petits occupants. Si vous l'installez sur un arbre, ne clouez pas ou ne vissez pas directement sur celui-ci car les petits trous peuvent devenir une porte d'entrée pour les maladies. Utilisez plutôt pour l'arrimer du fil plastifié, style corde à linge ou un fil métallique qui ne rouille pas. Placez une petite cale entre le fil et l'arbre pour éviter de blesser ce dernier.Faut-il, ou pas, regrouper des ni-choirs ? Pas trop... Avec une dizaine de mètres entre eux, les oiseaux d'une même espèce sont dans leur zone de confort. Pour des oiseaux de familles différentes, 3 mètres entre les nichoirs suffisent.Les nichoirs doivent être nettoyés une fois par an pour éliminer les parasites, idéalement en automne. Évacuez les restes des nichées précédentes avec une brosse à récurer et de l'eau bouillante. Vérifiez que tout est toujours bien étanche. Traitez l'intérieur avec de l'huile de lin. Si vous avez zappé le nettoyage d'automne, l'opération est jouable jusque fin février.La taille du trou d'envol (ou opercule) détermine quel oiseau va s'installer dans le nichoir. Quelques exemples :