"Portrait de Dora Maar", toile de 1938, est également connu sous le nom de "Buste de Femme (Dora Maar)". Il représente l'une des amantes et des muses du célèbre peintre espagnol (1881-1973).

Le tableau, qui faisait partie de la collection privée de Picasso jusqu'à sa mort, avait été dérobé en 1999 sur le yacht d'un cheik saoudien amarré dans le port d'Antibes, près de Cannes.

Après deux décennies de recherches infructueuses, les observateurs et les collectionneurs d'art pensaient ne plus jamais revoir ce chef-d'oeuvre resté introuvable.

Jusqu'à ce que l'expert d'art néerlandais Arthur Brand, surnommé l'"Indiana Jones du monde de l'art" pour ses exploits d'enquêteur, mette la main dessus au terme d'une enquête de quatre ans.

© Belga

Cette huile sur toile a été remise mi-mars à une compagnie d'assurances souhaitant rester anonyme, a-t-il déclaré à l'AFP.

Arthur Brand a acquis une renommée mondiale en 2015 après avoir retrouvé en Allemagne les deux chevaux de bronze réalisés par Josef Thorak, l'un des sculpteurs officiels du IIIe Reich, qui ornaient l'entrée de la Chancellerie d'Hitler à Berlin, et qui avaient disparu après la chute du Mur.

En novembre, après une chasse au trésor de plusieurs années, il a permis aux autorités chypriotes de récupérer une mosaïque byzantine exceptionnelle, fragment d'une des fresques volées dans des églises de Chypre après l'invasion turque en 1974.

Le vol du Picasso, estimé à environ sept millions de dollars à l'époque, avait encouragé les propriétaires richissimes des yachts amarrés sur la côte d'Azur à revoir les systèmes de sécurité sur leurs bateaux.