Avec ses 8000 habitants, ses panoramas exceptionnels, ses nombreux monuments historiques, sa citadelle et ses 300 jours d'ensoleillement par an, Sisteron est une halte obligée également pour les touristes.
Il y a 4000 ans déjà, Sisteron était une ville étape mais pour... les Romains, qui y faisaient une halte sur la voie Domitienne. Grâce à sa situation, Sisteron est vite devenue un point stratégique et à partir du XIe siècle, on y bâtit la citadelle qui surplombe la ville et offre une vue imprenable sur la Durance.
Historiquement, la Ville a également été marquée par un bombardement anglo-américain le 15 août 1944, qui fit une centaine de morts et qui détruisit une partie de la ville. La chapelle Notre-Dame du Château qui surplombe la citadelle détruite aux Ÿ suite à ce bombardement fut rénovée et accueille aujourd'hui de nombreuses expositions.
Aujourd'hui la ville est plus que jamais dynamique, labellisée " plus beaux détours de France " et " station verte de vacances ", elle compte de nombreux commerces accueillants et des artisans provençaux et durant les mois d'été il est possible de se rafraîchir gratuitement dans de nombreux plans d'eau, près de 5000 m² de baignades surveillées.


Le patrimoine de Sisteron est très important :

La citadelle est la pièce maîtresse de la ville est ouverte au public de fin mars au 11 novembre tous les de 9H à 19H (19H30 en juillet et août). Un parcours sonorisé, un film "Citadelle navire des hommes" commenté par J.CL BRIALY, un musée évoque le retour de Napoléon au retour de l'île d'Elbe, une exposition de véhicules hippomobiles, la chapelle ND du Château (xv) avec des vitraux du maître-verrier Claude Courageux et expose des dessins et aquarelles de Paul Maudonnet.

Les nuits de la Citadelle, un festival de danse, de théâtre et de musique qui fait vibrer la perle de Provence depuis 1928 avec une interruption de 1939 à 1956, le temps que Sisteron panse les plaies de la guerre.
Cette année, le festival se tient du 23 juillet au 11 août. Tout le programme ici http://www.nuitsdelacitadelle.fr/programme-nuits-citadelle-2010.htm

Infos : (0033)4 92 61 27 57 (citadelle) et (0033)4 92 61 06 00 (bureau) mail : atm.sisteron@wanadoo.fr


Les Tours des remparts sont les plus hautes et les mieux conservées de France. Elles font partie de l'enceinte élevée vers 1370 pour protéger la ville des bandes armées. L'enceinte était constituée d'un anneau de remparts, ouvert de portes et ponctué de tours, qui se soudait aux ouvrages de la Citadelle. Sa puissance préservera la ville au XIV' siècle mais, faisant de Sisteron une place forte, elle valut à la cité de 1560 à 1590 les plus cruelles épreuves. Les remparts, en majeure partie, et les portes ont été abattues au XIX' siècle. Prosper Mérimée sauva les 5 dernières tours, qu'on voulait aussi détruire.


La vieille ville offre aux promeneurs de petites ruelles ombragées, de façades romanes et ponctuées de portes cossues.

La cathédrale Notre-Dame et Saint-Thyrse, chef d'oeuvre de l'art lombard-provençal (XIIème s.). La cathédrale est ouverte d'avril au 31 octobre au samedi de 9H à 12H et de 14H à 18H + ouverte le dimanche et le lundi de 14.30H à 17H


Le couvent Saint Dominique construit en 1248 par Béatrix de Savoie fut ravagé au XVI' siècle, restauré en partie vers 1620, abandonné à la Révolution. Aujourd'hui, cet ancien couvent est un haut lieu de la musique en Provence.


L'église Saint-Marcel date du Xlle siècle. Aujourd'hui, vous pourrez admirer la magnifique restauration des lieux, du mobilier ainsi que le très beau vitrail ornant le coeur de l'édifice.

Avec ses 8000 habitants, ses panoramas exceptionnels, ses nombreux monuments historiques, sa citadelle et ses 300 jours d'ensoleillement par an, Sisteron est une halte obligée également pour les touristes. Il y a 4000 ans déjà, Sisteron était une ville étape mais pour... les Romains, qui y faisaient une halte sur la voie Domitienne. Grâce à sa situation, Sisteron est vite devenue un point stratégique et à partir du XIe siècle, on y bâtit la citadelle qui surplombe la ville et offre une vue imprenable sur la Durance. Historiquement, la Ville a également été marquée par un bombardement anglo-américain le 15 août 1944, qui fit une centaine de morts et qui détruisit une partie de la ville. La chapelle Notre-Dame du Château qui surplombe la citadelle détruite aux Ÿ suite à ce bombardement fut rénovée et accueille aujourd'hui de nombreuses expositions.Aujourd'hui la ville est plus que jamais dynamique, labellisée " plus beaux détours de France " et " station verte de vacances ", elle compte de nombreux commerces accueillants et des artisans provençaux et durant les mois d'été il est possible de se rafraîchir gratuitement dans de nombreux plans d'eau, près de 5000 m² de baignades surveillées. La citadelle est la pièce maîtresse de la ville est ouverte au public de fin mars au 11 novembre tous les de 9H à 19H (19H30 en juillet et août). Un parcours sonorisé, un film "Citadelle navire des hommes" commenté par J.CL BRIALY, un musée évoque le retour de Napoléon au retour de l'île d'Elbe, une exposition de véhicules hippomobiles, la chapelle ND du Château (xv) avec des vitraux du maître-verrier Claude Courageux et expose des dessins et aquarelles de Paul Maudonnet.Les nuits de la Citadelle, un festival de danse, de théâtre et de musique qui fait vibrer la perle de Provence depuis 1928 avec une interruption de 1939 à 1956, le temps que Sisteron panse les plaies de la guerre. Cette année, le festival se tient du 23 juillet au 11 août. Tout le programme ici http://www.nuitsdelacitadelle.fr/programme-nuits-citadelle-2010.htmInfos : (0033)4 92 61 27 57 (citadelle) et (0033)4 92 61 06 00 (bureau) mail : atm.sisteron@wanadoo.fr Les Tours des remparts sont les plus hautes et les mieux conservées de France. Elles font partie de l'enceinte élevée vers 1370 pour protéger la ville des bandes armées. L'enceinte était constituée d'un anneau de remparts, ouvert de portes et ponctué de tours, qui se soudait aux ouvrages de la Citadelle. Sa puissance préservera la ville au XIV' siècle mais, faisant de Sisteron une place forte, elle valut à la cité de 1560 à 1590 les plus cruelles épreuves. Les remparts, en majeure partie, et les portes ont été abattues au XIX' siècle. Prosper Mérimée sauva les 5 dernières tours, qu'on voulait aussi détruire.La vieille ville offre aux promeneurs de petites ruelles ombragées, de façades romanes et ponctuées de portes cossues. La cathédrale Notre-Dame et Saint-Thyrse, chef d'oeuvre de l'art lombard-provençal (XIIème s.). La cathédrale est ouverte d'avril au 31 octobre au samedi de 9H à 12H et de 14H à 18H + ouverte le dimanche et le lundi de 14.30H à 17HLe couvent Saint Dominique construit en 1248 par Béatrix de Savoie fut ravagé au XVI' siècle, restauré en partie vers 1620, abandonné à la Révolution. Aujourd'hui, cet ancien couvent est un haut lieu de la musique en Provence.L'église Saint-Marcel date du Xlle siècle. Aujourd'hui, vous pourrez admirer la magnifique restauration des lieux, du mobilier ainsi que le très beau vitrail ornant le coeur de l'édifice.