Contenu :

- Des séparations nettes en aplats de couleurs
- Les dix règles d'or
- Bien choisir ses couleurs...

Lorsqu'il s'agit de nous habiller, nous n'hésitons pas à oser des alliances de couleurs inédites, constate Jo Peters, consultant couleurs et architecte d'intérieur. Mais quand nous repeignons les murs de notre maison et en repensons la déco, nous avons tendance à jouer la carte de la sécurité. La majorité d'entre nous opte d'emblée pour des tons doux tels que le coquille d'oeuf, le beige ou le crème. Le jaune passe déjà pour audacieux, alors imaginez le fuchsia ou le noir ! En général, nous avons peur de nous lasser des associations de couleurs inhabituelles. A tort ! Des murs mariant, par exemple, le noir à un vert mousse pâle créent une ambiance très reposante. Les alliances de bleu et de noir ou de blanc et de fuchsia ont, elles, un cachet fou."

Désormais, les fabricants de peinture proposent des collections étudiées pour créer des atmosphères. Envie de Toscane ou d'Extrême-Orient ? D'Art nouveau ? De printemps ? De seventies ? Facile ! L'ambiance n'est pas qu'une affaire de couleurs mais aussi d'associations de textures : le mat et l'extra mat avec le brillant, le laqué avec le satiné, les effets métallisés, sans oublier les peintures à effets spéciaux. Ces dernières imitent à s'y méprendre le crépi, les jeux d'ombres, le papier peint ou le tissu mural. En outre, grâce aux peintures d'accroche, on peut également peindre des boiseries, du mobilier ou des carreaux.

Des séparations nettes en aplats de couleurs

Si vous travaillez avec plusieurs aplats de couleurs, vous accentuerez l'effet en veillant à créer des séparations nettes entre deux tonalités, ainsi que des angles bien définis. "Il ne faut jamais utiliser de ruban adhésif d'emballage pour délimiter une surface de couleur, précise Jo Peters. Le résultat n'est pas assez net. Je conseille plutôt d'employer du "masking tape" de bonne qualité, comme le ruban or de 3 M. Mieux encore : remplacer le "masking tape" par un couteau de peintre. Ce couteau plat à enduire sert à peindre le long d'un châssis ou dans les angles. Enfin, il faut savoir que la main doit être plus sûre pour travailler avec un pinceau fin qu'avec un pinceau large. Si vous optez tout de même pour le papier adhésif, n'oubliez pas de le retirer aussitôt après avoir peint, même si vous n'avez pas encore fini. Si vous laissez d'abord sécher la peinture, elle s'écaillera au moment de décoller le ruban."

Retour

Les dix règles d'or

A présent, au travail ! Les marques de peinture proposent toutes des nuanciers qui vous permettent de réussir de belles harmonies de couleurs. Demandez à les emprunter au magasin, puis, une fois chez vous, placez-vous au milieu de la pièce à relooker. Essayez autant que possible de faire abstraction de la couleur actuelle des murs. Et suivez les dix règles d'or de Jo Peters pour obtenir une déco aussi originale que réussie :

1- Osez associer plusieurs couleurs dans une seule pièce. Exemple : deux murs dans le coloris A et deux murs dans le coloris B. Ou encore trois murs dans le coloris A et un mur dans le coloris B. Ou mieux : certaines zones des murs dans un ton et les éléments saillants dans un autre. Ne vous limitez pas aux mariages ton sur ton ou aux couleurs s'harmonisant ensemble, jouez aussi les contrastes.

2- Envisagez la pièce comme un tout : murs + mobilier + rideaux ou stores + boiseries + accessoires. Osez imaginer vos meubles dans une autre couleur et jeter des accents de couleurs ici et là. Un vase rouge ou un table d'appoint noire peuvent faire un effet boeuf. Oubliez aussi le tabou qui interdit de repeindre du mobilier en chêne ou des armoires anciennes.

3- Allez trois fois chez le fournisseur de peintures : la première fois pour prendre de la documentation, la deuxième fois pour acheter une petite quantité de peinture afin de faire quelques essais et la troisième fois pour acheter les couleurs retenues.

4- Jouez avec les effets d'optique : un plafond bas paraîtra plus haut s'il est peint en blanc et les murs dans un autre ton. A l'inverse, un plafond haut semblera plus bas s'il est peint dans un ton sombre ou chaud et que vous prolongez la couleur du plafond sur 40 cm en haut des murs. Un couloir tout en longueur perdra son allure de tunnel si vous peignez le mur du fond dans une tonalité chaude ou foncée. Le mur du feu ouvert sera mis en valeur si vous le peignez dans une autre couleur que les murs voisins. On peut camoufler de laids radiateurs en les peignant dans le ton exact du mur. Et si vous osez badigeonner de clair les poutres sombres au plafond vous serez récompensé par un net gain de lumière et d'espace.

5- N'oubliez pas la salle de bains: c'est le moment où jamais d'utiliser des peintures spéciales pour carreaux et pour baignoire.

6- Jouez les dégradés de brillance sur un même mur : c'est élégant et très tendance ! Certains éléments et pans de mur seront mis en valeur par des laques satinées ou brillantes (mais oui, sur les murs !). Vous pouvez peindre une portion de mur saillante - ex. le manteau de cheminée - dans la même couleur que le restant de la pièce mais en version ultra brillante. Le même principe peut s'appliquer aux plinthes, aux pochoirs, aux éléments architecturaux verticaux ou horizontaux. Vous pouvez choisir pour ces éléments la même couleur que celle des murs, une couleur complémentaire ou carrément un ton en contraste.

7- Osez dessiner sur les murs : pourquoi ne pas réaliser un dessin (ex. les contours d'un arbre ou d'un soleil) ou des figures géométriques au pochoir ou à la main levée sur un mur ? Vous les dessinerez dans un ton plus sombre que le mur ou dans une couleur tranchée. La laque offre d'intéressantes possibilités.

8- Utilisez les peintures à effets spéciaux sur certaines zones : les peintures à effets de relief et les couleurs métalliques permettent de faire ressortir des pans de murs ou des bandes. Les premières nécessitent la pose d'une couche de fond au rouleau. Il suffit ensuite d'appliquer une couche de la peinture choisie au rouleau ou au pinceau plat, selon le type de peinture. Vous pouvez alors créer des motifs dans cette couche encore humide (lignes, vagues, cercles...) à l'aide d'un peigne spécial ou d'une brosse. Lors du séchage, la couche de fond réapparaît entre les motifs.

9- Gare à l'influence des couleurs sur l'humeur : si vous êtes sujet au stress, les tonalités dites froides telles que le bleu, le vert et le violet vous aideront à vous détendre. Si vous avez facilement des accès de déprime, préférez les couleurs chaudes comme le rouge, le jaune et l'orange. Un bon conseil : pendant les semaines qui précèdent le choix définitif de la couleur, découpez dans les magazines des photos d'intérieurs et d'objets qui vous séduisent spontanément. Collez-les dans un carnet et, en dessous, notez l'humeur dans laquelle vous étiez ce jour-là. Au bout de quelques semaines, vous verrez les alliances de couleurs que vous avez préférées les jours où vous vous sentiez serein.

10- Osez vous tromper : vous êtes en fin de compte déçu par votre choix ? Ce n'est pas un drame. On reprend ses pinceaux et on n'en parle plus !

Retour

Bien choisir ses couleurs...

  • Certains commerçants (e.a. les distributeurs Levis) proposent des feuilles A4 peintes dans la couleur de votre choix. Il ne vous reste qu'à les fixer au mur ou au meuble durant quelques jours avant de vous décider. Le test sera encore plus probant avec une feuille pour chaque mur, pan de mur ou meuble à traiter.
  • Mieux encore : achetez la plus petite quantité de peinture possible et faites un carré de 50 x 50 cm sur le mur ou le meuble en question. Vous pourrez ainsi juger de l'effet à la lumière du jour et à la lumière artificielle. Levis propose des mini-pots de 35 ml (2,50 ? pièce) reprenant tous les tons de la nouvelle collection Colores del Mundo.
  • Si avant de vous lancer, vous souhaitez bénéficier de bons conseils et d'un cours sur les couleurs, Histor organise des ateliers. Ils durent une journée et sont assurés par Jo Peters et Tilly Cambré. Participation : 75 ?(carte couleurs comprise).
  • Certaines enseignes Colora proposent des ateliers couleurs semblables. Ils durent un après-midi et coûtent 50 ? (bon d'achat de 20 ? inclus).

Retour

Contenu :- Des séparations nettes en aplats de couleurs- Les dix règles d'or- Bien choisir ses couleurs... Lorsqu'il s'agit de nous habiller, nous n'hésitons pas à oser des alliances de couleurs inédites, constate Jo Peters, consultant couleurs et architecte d'intérieur. Mais quand nous repeignons les murs de notre maison et en repensons la déco, nous avons tendance à jouer la carte de la sécurité. La majorité d'entre nous opte d'emblée pour des tons doux tels que le coquille d'oeuf, le beige ou le crème. Le jaune passe déjà pour audacieux, alors imaginez le fuchsia ou le noir ! En général, nous avons peur de nous lasser des associations de couleurs inhabituelles. A tort ! Des murs mariant, par exemple, le noir à un vert mousse pâle créent une ambiance très reposante. Les alliances de bleu et de noir ou de blanc et de fuchsia ont, elles, un cachet fou." Désormais, les fabricants de peinture proposent des collections étudiées pour créer des atmosphères. Envie de Toscane ou d'Extrême-Orient ? D'Art nouveau ? De printemps ? De seventies ? Facile ! L'ambiance n'est pas qu'une affaire de couleurs mais aussi d'associations de textures : le mat et l'extra mat avec le brillant, le laqué avec le satiné, les effets métallisés, sans oublier les peintures à effets spéciaux. Ces dernières imitent à s'y méprendre le crépi, les jeux d'ombres, le papier peint ou le tissu mural. En outre, grâce aux peintures d'accroche, on peut également peindre des boiseries, du mobilier ou des carreaux. Si vous travaillez avec plusieurs aplats de couleurs, vous accentuerez l'effet en veillant à créer des séparations nettes entre deux tonalités, ainsi que des angles bien définis. "Il ne faut jamais utiliser de ruban adhésif d'emballage pour délimiter une surface de couleur, précise Jo Peters. Le résultat n'est pas assez net. Je conseille plutôt d'employer du "masking tape" de bonne qualité, comme le ruban or de 3 M. Mieux encore : remplacer le "masking tape" par un couteau de peintre. Ce couteau plat à enduire sert à peindre le long d'un châssis ou dans les angles. Enfin, il faut savoir que la main doit être plus sûre pour travailler avec un pinceau fin qu'avec un pinceau large. Si vous optez tout de même pour le papier adhésif, n'oubliez pas de le retirer aussitôt après avoir peint, même si vous n'avez pas encore fini. Si vous laissez d'abord sécher la peinture, elle s'écaillera au moment de décoller le ruban." RetourA présent, au travail ! Les marques de peinture proposent toutes des nuanciers qui vous permettent de réussir de belles harmonies de couleurs. Demandez à les emprunter au magasin, puis, une fois chez vous, placez-vous au milieu de la pièce à relooker. Essayez autant que possible de faire abstraction de la couleur actuelle des murs. Et suivez les dix règles d'or de Jo Peters pour obtenir une déco aussi originale que réussie : 1- Osez associer plusieurs couleurs dans une seule pièce. Exemple : deux murs dans le coloris A et deux murs dans le coloris B. Ou encore trois murs dans le coloris A et un mur dans le coloris B. Ou mieux : certaines zones des murs dans un ton et les éléments saillants dans un autre. Ne vous limitez pas aux mariages ton sur ton ou aux couleurs s'harmonisant ensemble, jouez aussi les contrastes. 2- Envisagez la pièce comme un tout : murs + mobilier + rideaux ou stores + boiseries + accessoires. Osez imaginer vos meubles dans une autre couleur et jeter des accents de couleurs ici et là. Un vase rouge ou un table d'appoint noire peuvent faire un effet boeuf. Oubliez aussi le tabou qui interdit de repeindre du mobilier en chêne ou des armoires anciennes. 3- Allez trois fois chez le fournisseur de peintures : la première fois pour prendre de la documentation, la deuxième fois pour acheter une petite quantité de peinture afin de faire quelques essais et la troisième fois pour acheter les couleurs retenues. 4- Jouez avec les effets d'optique : un plafond bas paraîtra plus haut s'il est peint en blanc et les murs dans un autre ton. A l'inverse, un plafond haut semblera plus bas s'il est peint dans un ton sombre ou chaud et que vous prolongez la couleur du plafond sur 40 cm en haut des murs. Un couloir tout en longueur perdra son allure de tunnel si vous peignez le mur du fond dans une tonalité chaude ou foncée. Le mur du feu ouvert sera mis en valeur si vous le peignez dans une autre couleur que les murs voisins. On peut camoufler de laids radiateurs en les peignant dans le ton exact du mur. Et si vous osez badigeonner de clair les poutres sombres au plafond vous serez récompensé par un net gain de lumière et d'espace. 5- N'oubliez pas la salle de bains: c'est le moment où jamais d'utiliser des peintures spéciales pour carreaux et pour baignoire. 6- Jouez les dégradés de brillance sur un même mur : c'est élégant et très tendance ! Certains éléments et pans de mur seront mis en valeur par des laques satinées ou brillantes (mais oui, sur les murs !). Vous pouvez peindre une portion de mur saillante - ex. le manteau de cheminée - dans la même couleur que le restant de la pièce mais en version ultra brillante. Le même principe peut s'appliquer aux plinthes, aux pochoirs, aux éléments architecturaux verticaux ou horizontaux. Vous pouvez choisir pour ces éléments la même couleur que celle des murs, une couleur complémentaire ou carrément un ton en contraste. 7- Osez dessiner sur les murs : pourquoi ne pas réaliser un dessin (ex. les contours d'un arbre ou d'un soleil) ou des figures géométriques au pochoir ou à la main levée sur un mur ? Vous les dessinerez dans un ton plus sombre que le mur ou dans une couleur tranchée. La laque offre d'intéressantes possibilités. 8- Utilisez les peintures à effets spéciaux sur certaines zones : les peintures à effets de relief et les couleurs métalliques permettent de faire ressortir des pans de murs ou des bandes. Les premières nécessitent la pose d'une couche de fond au rouleau. Il suffit ensuite d'appliquer une couche de la peinture choisie au rouleau ou au pinceau plat, selon le type de peinture. Vous pouvez alors créer des motifs dans cette couche encore humide (lignes, vagues, cercles...) à l'aide d'un peigne spécial ou d'une brosse. Lors du séchage, la couche de fond réapparaît entre les motifs. 9- Gare à l'influence des couleurs sur l'humeur : si vous êtes sujet au stress, les tonalités dites froides telles que le bleu, le vert et le violet vous aideront à vous détendre. Si vous avez facilement des accès de déprime, préférez les couleurs chaudes comme le rouge, le jaune et l'orange. Un bon conseil : pendant les semaines qui précèdent le choix définitif de la couleur, découpez dans les magazines des photos d'intérieurs et d'objets qui vous séduisent spontanément. Collez-les dans un carnet et, en dessous, notez l'humeur dans laquelle vous étiez ce jour-là. Au bout de quelques semaines, vous verrez les alliances de couleurs que vous avez préférées les jours où vous vous sentiez serein. 10- Osez vous tromper : vous êtes en fin de compte déçu par votre choix ? Ce n'est pas un drame. On reprend ses pinceaux et on n'en parle plus ! RetourRetour