Contenu :

- Tunisie, une oasis dans le désert
- Malte, la fierté des chevaliers
- Montenegro, un peu plus à l'ouest
- Lisbonne, fenêtre sur le monde
- Sardaigne, la beauté brute
- Naples, belle et chaotique
- Agadir, la modernité en marche
- Cadiz, so James bond !

Tunisie, une oasis dans le désert

La Tunisie est la destination rêvée pour un court séjour de farniente. Le pays dispose de toutes les infrastructures voulues pour profiter pleinement de la mer et du soleil. L'île de Djerba compte parmi les sites les plus populaires mais on n'oubliera pas non plus la terre ferme, qui compte de superbes plages, entre autres à Sousse, Hammamet et Port El Kantaoui.

La capitale Tunis est une ville moderne, dotée d'une très belle medina. Non loin de là, on découvre le site archéologique de Carthage, ville qui a été la grande rivale de Rome. Et à El-Djem on peut admirer un impressionnant amphithéâtre romain, le troisième plus grand de l'empire romain, s'il vous plaît ! De nombreux touristes se rendent aussi à Sidi bou Saïd, un village idyllique dans les environs de la capitale. Pour faire l'expérience du désert, direction le sud. Depuis Monastir, vous pouvez découvrir le Sahara, ses espaces immenses et ses oasis, Tozeur et Douz.

  • Office du tourisme tunisien av. Louise 162, 1050 Bxl
    Tél : 02 648 30 78 - www.tourismtunisia.com
  • Durée du vol : 2h55
    Au départ de : Bruxelles - Ostende - Liège
    Sur : Tunis Air (Djerba, Monastir et Tunis) - Thomas Cook Airlines et Jetairfly (également au départ d'Ostende et Liège).
  • Température moyenne en hiver : 20 ° C

Retour

Malte, la fierté des chevaliers

Perdue en mer entre la Sicile et la Tunisie, l'île rocheuse de Malte était la terre des chevaliers de l'ordre de Malte. Les peuples qui disposaient d'une grande armée y ont presque tous séjourné : Normands, Arabes, Francs, Britanniques. Ces derniers ont quitté Malte il y a trente ans seulement et ont laissé une empreinte durable dans la vie quotidienne. La langue et le code de la route, par exemple (faites attention lorsque vous roulez en voiture !). La capitale, La Valette, est un vaste musée à ciel ouvert et est d'ailleurs inscrite au Patrimoine de l'humanité. De même que l'ancienne capitale médiévale, Mdina.

Peu étendue, Malte offre aux visiteurs ses centres d'intérêt - culture, terrasses, restaurants, magasins...- dans un mouchoir de poche, à deux pas de la mer. Non loin de là, s'étendent Saint-Julien, la station balnéaire la plus importante et la plus courue, et Mellieha, qui possède la plus longue plage de sable fin. Depuis les villages de pêcheurs, comme Marsaxlokk, on admire les navires colorés qui se balancent langoureusement sur les vagues. Malte a aussi deux îles-soeurs. Gozo se révèle nettement plus calme, plus verte et plus vallonnée, foisonnant d'églises où que porte le regard et bordée de belles plages au sable rouge. Comino est restée absolument intacte et fait la joie des plongeurs.

  • Office du tourisme de Malte rue Belliard 65, 1040 Bxl
    Tél : 02 280 07 12 - www.malta.be - www.visitmalta.com
  • Durée du vol : 2h40
    Au départ de : Bruxelles - Liège
    Sur : Air Malta, SN Brussels Airlines, Thomas Cook Airlines..
  • Température moyenne en hiver : 18 ° C

Retour

Montenegro, un peu plus à l'ouest...

Le Montenegro, au sud de la Croatie, sur l'Adriatique, étire ses côtes rocailleuses et tourmentées bordées d'immenses plages de sable et de petites villes plus pittoresques les unes que les autres, dont Budva, surnommée la mini-Dubrovnik.

Riche en monuments historiques, elle s'enorgueillit d'une superbe baie, de 21 km de côtes, de 17 plages et de beaux hôtels (quartier Becici). Jadis, c'était le site de prédilection des rois, des princes et des stars de cinéma, telles que Sofia Loren et Richard Burton. Aujourd'hui, après le démantèlement de la République yougoslave, la côte monténégrine retrouve petit à petit de sa superbe. Sur 300 km de côte, les vieux palaces de l'ère communiste paraissent confits dans leur époque.

A l'intérieur des terres, on part à la découverte de Kotor, ancienne ville médiévale fortifiée, avec ses ruelles et ses places pavées, désormais inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Les amoureux de la nature dirigeront leurs pas vers le parc national Durmitor, dont le canyon Tara est le deuxième plus vaste au monde, après le Grand Canyon. Tout près de Budva, on trouve un charmant village de pêcheurs, Sveti Stefan. Bâti au Moyen Age sur une presqu'île, il a progressivement acquis une belle renommée de village d'artistes.

  • National Toursim Organisation of Montenegro
    www.visit-montenegro.org e-mail : tourism@cg.yu
  • Durée du vol : 2h30
    Au départ de : Bruxelles
    Sur : JAT Airways (via Belgrade).
  • Température moyenne en hiver : 15 ° C

Retour

Lisbonne, fenêtre sur le monde

C'est au départ de Lisbonne que les grands navigateurs, comme Vasco De Gama, levaient l'ancre, à la recherche de continents inconnus. Cette ouverture sur le monde est typique de la capitale portugaise, bâtie à l'embouchure du Tage.

Le bas de la ville abrite le quartier très vivant de Baixa, qui a été entièrement reconstruit au lendemain du tremblement de terre de 1755 et étire ses larges avenues aérées. Le quartier de l'Alfama, le plus ancien de la ville, est un entrelacs de ruelles charmantes, où abondent les cafés. Le soir, les accents du fado, la célèbre musique populaire du Portugal, s'en échappent.

L'Electrico, le fameux tram qui ne craint pas les pentes abruptes, sillonne Lisbonne qui est, en effet, très vallonnée. Les superbes anciens ascenseurs en fer forgé, datant de l'époque de l'architecte Gustave Eiffel, ne sont pas un luxe ! Ils aident à franchir les importantes différences de niveau.

A l'extérieur de la ville, on découvre Belem, siège de l'histoire maritime de Lisbonne, où s'élève entre autres la célèbre statue des poètes et des navigateurs, ainsi que la Torre de Belem.

Mais Lisbonne n'est pas qu'un creuset historique. Le site de l'ancienne Exposition universelle accueille désormais des buildings modernes et fonctionnels. Les beautiful people aiment se retrouver aux Docas, les anciens hangars, sous le Ponte 25 de abril, transformés en bars et en restaurants design.

  • Office du tourisme du Portugal rue Blanche 15, boîte 5, 1050 Bruxelles
    Tél : 078 79 18 18 - www.visitportugal.com
  • Durée du vol : 1h40
    Au départ de : Bruxelles
    Sur : SN Brussels Airlines, TAP.
  • Température moyenne en hiver : 12 ° C

Retour

Sardaigne, la beauté brute

Belle île en mer, la Sardaigne ne manque pas de plages de rêve, en particulier dans le nord, près d'Olbia, où la Costa Smeralda reste le rendez-vous des touristes et des people.

Mais les charmes de cette île méditerranéenne passionnante et montagneuse, ne s'arrêtent pas là. Laissez-vous séduire aussi par sa faune et sa flore variées qui s'offrent à qui sait les admirer. Il suffit de pénétrer dans l'intérieur du pays pour découvrir les nuraghi, plus de 700 tourelles de pierre, témoins muets d'une civilisation passée. Vous croiserez certainement plus de moutons que de gens et, ça et là, un berger solitaire. La côte rocheuse, au sud, aligne ses crêtes spectaculaires.

La capitale, Cagliari, au sud, est une petite ville portuaire où vont et viennent constamment des ferries reliant la Sardaigne à la Sicile et à l'Italie continentale. Elle compte aussi nombre de trattorias, de jolies boutiques et de passeggiata.

Le Museo Nazionale Archeologico abrite, lui, des centaines de bronzes retraçant l'histoire de l'île, même si la vedette reste le fantastique paysage entourant la ville. Songez à la lagune de Santa Gilla, ces marais salants où vivent pas moins de 170 espèces d'oiseaux, dont des flamants roses. Etonnant écosystème que la Sardaigne, unique en son genre. Une originalité qui se traduit aussi en musique : chants, fêtes et orchestres traditionnels sont l'occasion de faire la fête, tout au long de l'année.

  • Office du tourisme italien av. Louise 176, 1050 Bruxelles
    Tél : 02 647 11 54 - www.enit.it
  • Durée du vol : 2h10
    Au départ de : Bruxelles
    Sur : SN Brussels Airlines(vers Cagliari).
  • Température moyenne en hiver : 10 ° C

Retour

Naples, belle et chaotique

Naples n'est pas seulement l'une des villes portuaires les plus agitées en bord de Méditerranée et l'une des plus grandes cités du sud de l'Italie, c'est aussi et surtout une métropole bruissante de vie.

Ses rues et ses places ont bénéficié d'un sérieux lifting, tandis que de nouveaux quartiers trendy ont vu le jour sur les ruines anciennes. Naples s'offre désormais au visiteur sous toutes ses facettes, au creux d'une baie de toute beauté. On y va pour ses monuments historiques, musées, églises, amphithéâtres, monastères, ruines... Mais les habitants et la vie des rues font déjà, à eux seuls, la réputation de cette ville chaleureuse et fascinante dont on ne se lasse jamais.

A deux pas de Naples s'élève le Vésuve. On ne manquera pas non plus le fameux site archéologique de Pompéi, la ville qui a été anéantie, à l'époque de la Rome antique, par une terrible éruption volcanique. Au départ du port, un ferry vous mène sur l'île de Capri, chérie des empereurs romains et des romantiques du XIXe siècle. Mais pour respirer une véritable atmosphère de vacances, longez en voiture la côte amalfitaine, avec ses panoramas à couper le souffle et son échappée sur la presqu'île de Sorrente, où la plus belle saison est décidément le printemps.

  • Office du tourisme italien av. Louise 176, 1050 Bruxelles
    Tél : 02 647 11 54 - www.enit.it
  • Durée du vol : 2h20
    Au départ de : Bruxelles
    Sur : SN Brussels Airlines.
  • Température moyenne en hiver : 12 ° C

Retour

Agadir, la modernité en marche

Agadir, au sud du Maroc, est une destination idéale pour se la couler douce. Vous y trouverez les plus belles plages du pays et de luxueux hôtels : piscines, thalasso, hammam, fitness, golf, équitation...

Le soleil y brille 300 jours par an et, grâce à sa situation protégée au coeur d'une anse, on peut s'y adonner à tous les sports aquatiques. Ajoutons-y des casinos, des dancings et des restaurants. Lorsqu'on arpente la promenade le long de la plage, on aperçoit des panneaux dans toutes les langues. La ville est très moderne. Après le terrible tremblement de terre de 1960, elle a entièrement été reconstruite.

Au contraire des villes impériales, vous n'y trouverez pas beaucoup d'attractions culturelles, mais bien un charmant port de pêche, un souk haut en couleurs et une casbah haut perchée, d'où on jouit d'un superbe panorama sur la ville.

Agadir est aussi un point de chute idéal pour rayonner dans l'arrière-pays et découvrir Taroudant et ses cuivres, ou la pittoresque Ouarzazate jouxtant le massif du Haut-Atlas. Une excellente route vous mène en trois bonnes heures à Marrakech. Et l'on n'oubliera pas non plus la gastronomie marocaine, qui vaut à elle seule le voyage !

  • Office du tourisme marocain av. Louise 402, 1050 Bruxelles
    Tél : 02 646 63 20 - www.tourisme-marocain.com
  • Durée du vol : 3h
    Au départ de : Bruxelles - Liège - Lille
    Sur : Jetairfly (Bruxelles) - Thomas Cook Airlines (également Liège et Lille).
  • Température moyenne en hiver : 18 ° C

Retour

Cadiz, so James Bond !

La ville portuaire de Cadiz, à la pointe sud de l'Espagne, soit environ une petite heure de voiture depuis l'aéroport de Jerez de la Frontera, est une des plus vieilles villes d'Europe. Chaque façade, chaque bâtiment, chaque rue a son histoire. Tout comme Lisbonne, Cadiz est, elle aussi, tournée vers l'Atlantique. Christophe Colomb y a hissé les voiles en direction du Nouveau Monde et, durant des siècles, la ville a été le point de départ privilégié vers les colonies espagnoles d'Amérique latine. Elle a d'ailleurs gardé une petite allure latino.

Pas étonnant que l'équipe du James Bond Meurs un autre jour ait choisi Cadiz pour figurer La Havane ! C'est sur une plage de Cadiz que Halle Berry émerge des eaux dans son petit bikini seyant, telle Ursula Andress 30 ans plus tôt, dans Dr No. On ne sait si 007 y est pour quelque chose mais Cadiz se taille désormais la réputation de ville trendy et le tourisme y a le vent en poupe.

Cadiz est, en effet, connue pour son atmosphère festive et ses célébrations à longueur d'année, dont le carnaval n'est pas la moindre. Le soir, les habitants envahissent les places et les ruelles, entre autres dans le quartier médiéval d' El Populo. Des représentations de flamenco se donnent régulièrement sur la Plaza Mina. Et lorsque le soleil disparaît derrière la cathédrale, avec le roulement des vagues en fond sonore, le bonheur et la sensation de dépaysement sont complets...

Retour

Contenu : - Tunisie, une oasis dans le désert- Malte, la fierté des chevaliers- Montenegro, un peu plus à l'ouest- Lisbonne, fenêtre sur le monde- Sardaigne, la beauté brute- Naples, belle et chaotique- Agadir, la modernité en marche- Cadiz, so James bond !La Tunisie est la destination rêvée pour un court séjour de farniente. Le pays dispose de toutes les infrastructures voulues pour profiter pleinement de la mer et du soleil. L'île de Djerba compte parmi les sites les plus populaires mais on n'oubliera pas non plus la terre ferme, qui compte de superbes plages, entre autres à Sousse, Hammamet et Port El Kantaoui. La capitale Tunis est une ville moderne, dotée d'une très belle medina. Non loin de là, on découvre le site archéologique de Carthage, ville qui a été la grande rivale de Rome. Et à El-Djem on peut admirer un impressionnant amphithéâtre romain, le troisième plus grand de l'empire romain, s'il vous plaît ! De nombreux touristes se rendent aussi à Sidi bou Saïd, un village idyllique dans les environs de la capitale. Pour faire l'expérience du désert, direction le sud. Depuis Monastir, vous pouvez découvrir le Sahara, ses espaces immenses et ses oasis, Tozeur et Douz. RetourPerdue en mer entre la Sicile et la Tunisie, l'île rocheuse de Malte était la terre des chevaliers de l'ordre de Malte. Les peuples qui disposaient d'une grande armée y ont presque tous séjourné : Normands, Arabes, Francs, Britanniques. Ces derniers ont quitté Malte il y a trente ans seulement et ont laissé une empreinte durable dans la vie quotidienne. La langue et le code de la route, par exemple (faites attention lorsque vous roulez en voiture !). La capitale, La Valette, est un vaste musée à ciel ouvert et est d'ailleurs inscrite au Patrimoine de l'humanité. De même que l'ancienne capitale médiévale, Mdina. Peu étendue, Malte offre aux visiteurs ses centres d'intérêt - culture, terrasses, restaurants, magasins...- dans un mouchoir de poche, à deux pas de la mer. Non loin de là, s'étendent Saint-Julien, la station balnéaire la plus importante et la plus courue, et Mellieha, qui possède la plus longue plage de sable fin. Depuis les villages de pêcheurs, comme Marsaxlokk, on admire les navires colorés qui se balancent langoureusement sur les vagues. Malte a aussi deux îles-soeurs. Gozo se révèle nettement plus calme, plus verte et plus vallonnée, foisonnant d'églises où que porte le regard et bordée de belles plages au sable rouge. Comino est restée absolument intacte et fait la joie des plongeurs. RetourLe Montenegro, au sud de la Croatie, sur l'Adriatique, étire ses côtes rocailleuses et tourmentées bordées d'immenses plages de sable et de petites villes plus pittoresques les unes que les autres, dont Budva, surnommée la mini-Dubrovnik. Riche en monuments historiques, elle s'enorgueillit d'une superbe baie, de 21 km de côtes, de 17 plages et de beaux hôtels (quartier Becici). Jadis, c'était le site de prédilection des rois, des princes et des stars de cinéma, telles que Sofia Loren et Richard Burton. Aujourd'hui, après le démantèlement de la République yougoslave, la côte monténégrine retrouve petit à petit de sa superbe. Sur 300 km de côte, les vieux palaces de l'ère communiste paraissent confits dans leur époque. A l'intérieur des terres, on part à la découverte de Kotor, ancienne ville médiévale fortifiée, avec ses ruelles et ses places pavées, désormais inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco. Les amoureux de la nature dirigeront leurs pas vers le parc national Durmitor, dont le canyon Tara est le deuxième plus vaste au monde, après le Grand Canyon. Tout près de Budva, on trouve un charmant village de pêcheurs, Sveti Stefan. Bâti au Moyen Age sur une presqu'île, il a progressivement acquis une belle renommée de village d'artistes. RetourC'est au départ de Lisbonne que les grands navigateurs, comme Vasco De Gama, levaient l'ancre, à la recherche de continents inconnus. Cette ouverture sur le monde est typique de la capitale portugaise, bâtie à l'embouchure du Tage. Le bas de la ville abrite le quartier très vivant de Baixa, qui a été entièrement reconstruit au lendemain du tremblement de terre de 1755 et étire ses larges avenues aérées. Le quartier de l'Alfama, le plus ancien de la ville, est un entrelacs de ruelles charmantes, où abondent les cafés. Le soir, les accents du fado, la célèbre musique populaire du Portugal, s'en échappent. L'Electrico, le fameux tram qui ne craint pas les pentes abruptes, sillonne Lisbonne qui est, en effet, très vallonnée. Les superbes anciens ascenseurs en fer forgé, datant de l'époque de l'architecte Gustave Eiffel, ne sont pas un luxe ! Ils aident à franchir les importantes différences de niveau. A l'extérieur de la ville, on découvre Belem, siège de l'histoire maritime de Lisbonne, où s'élève entre autres la célèbre statue des poètes et des navigateurs, ainsi que la Torre de Belem. Mais Lisbonne n'est pas qu'un creuset historique. Le site de l'ancienne Exposition universelle accueille désormais des buildings modernes et fonctionnels. Les beautiful people aiment se retrouver aux Docas, les anciens hangars, sous le Ponte 25 de abril, transformés en bars et en restaurants design. RetourBelle île en mer, la Sardaigne ne manque pas de plages de rêve, en particulier dans le nord, près d'Olbia, où la Costa Smeralda reste le rendez-vous des touristes et des people. Mais les charmes de cette île méditerranéenne passionnante et montagneuse, ne s'arrêtent pas là. Laissez-vous séduire aussi par sa faune et sa flore variées qui s'offrent à qui sait les admirer. Il suffit de pénétrer dans l'intérieur du pays pour découvrir les nuraghi, plus de 700 tourelles de pierre, témoins muets d'une civilisation passée. Vous croiserez certainement plus de moutons que de gens et, ça et là, un berger solitaire. La côte rocheuse, au sud, aligne ses crêtes spectaculaires. La capitale, Cagliari, au sud, est une petite ville portuaire où vont et viennent constamment des ferries reliant la Sardaigne à la Sicile et à l'Italie continentale. Elle compte aussi nombre de trattorias, de jolies boutiques et de passeggiata. Le Museo Nazionale Archeologico abrite, lui, des centaines de bronzes retraçant l'histoire de l'île, même si la vedette reste le fantastique paysage entourant la ville. Songez à la lagune de Santa Gilla, ces marais salants où vivent pas moins de 170 espèces d'oiseaux, dont des flamants roses. Etonnant écosystème que la Sardaigne, unique en son genre. Une originalité qui se traduit aussi en musique : chants, fêtes et orchestres traditionnels sont l'occasion de faire la fête, tout au long de l'année. RetourNaples n'est pas seulement l'une des villes portuaires les plus agitées en bord de Méditerranée et l'une des plus grandes cités du sud de l'Italie, c'est aussi et surtout une métropole bruissante de vie. Ses rues et ses places ont bénéficié d'un sérieux lifting, tandis que de nouveaux quartiers trendy ont vu le jour sur les ruines anciennes. Naples s'offre désormais au visiteur sous toutes ses facettes, au creux d'une baie de toute beauté. On y va pour ses monuments historiques, musées, églises, amphithéâtres, monastères, ruines... Mais les habitants et la vie des rues font déjà, à eux seuls, la réputation de cette ville chaleureuse et fascinante dont on ne se lasse jamais. A deux pas de Naples s'élève le Vésuve. On ne manquera pas non plus le fameux site archéologique de Pompéi, la ville qui a été anéantie, à l'époque de la Rome antique, par une terrible éruption volcanique. Au départ du port, un ferry vous mène sur l'île de Capri, chérie des empereurs romains et des romantiques du XIXe siècle. Mais pour respirer une véritable atmosphère de vacances, longez en voiture la côte amalfitaine, avec ses panoramas à couper le souffle et son échappée sur la presqu'île de Sorrente, où la plus belle saison est décidément le printemps. RetourAgadir, au sud du Maroc, est une destination idéale pour se la couler douce. Vous y trouverez les plus belles plages du pays et de luxueux hôtels : piscines, thalasso, hammam, fitness, golf, équitation... Le soleil y brille 300 jours par an et, grâce à sa situation protégée au coeur d'une anse, on peut s'y adonner à tous les sports aquatiques. Ajoutons-y des casinos, des dancings et des restaurants. Lorsqu'on arpente la promenade le long de la plage, on aperçoit des panneaux dans toutes les langues. La ville est très moderne. Après le terrible tremblement de terre de 1960, elle a entièrement été reconstruite. Au contraire des villes impériales, vous n'y trouverez pas beaucoup d'attractions culturelles, mais bien un charmant port de pêche, un souk haut en couleurs et une casbah haut perchée, d'où on jouit d'un superbe panorama sur la ville. Agadir est aussi un point de chute idéal pour rayonner dans l'arrière-pays et découvrir Taroudant et ses cuivres, ou la pittoresque Ouarzazate jouxtant le massif du Haut-Atlas. Une excellente route vous mène en trois bonnes heures à Marrakech. Et l'on n'oubliera pas non plus la gastronomie marocaine, qui vaut à elle seule le voyage ! RetourLa ville portuaire de Cadiz, à la pointe sud de l'Espagne, soit environ une petite heure de voiture depuis l'aéroport de Jerez de la Frontera, est une des plus vieilles villes d'Europe. Chaque façade, chaque bâtiment, chaque rue a son histoire. Tout comme Lisbonne, Cadiz est, elle aussi, tournée vers l'Atlantique. Christophe Colomb y a hissé les voiles en direction du Nouveau Monde et, durant des siècles, la ville a été le point de départ privilégié vers les colonies espagnoles d'Amérique latine. Elle a d'ailleurs gardé une petite allure latino. Pas étonnant que l'équipe du James Bond Meurs un autre jour ait choisi Cadiz pour figurer La Havane ! C'est sur une plage de Cadiz que Halle Berry émerge des eaux dans son petit bikini seyant, telle Ursula Andress 30 ans plus tôt, dans Dr No. On ne sait si 007 y est pour quelque chose mais Cadiz se taille désormais la réputation de ville trendy et le tourisme y a le vent en poupe. Cadiz est, en effet, connue pour son atmosphère festive et ses célébrations à longueur d'année, dont le carnaval n'est pas la moindre. Le soir, les habitants envahissent les places et les ruelles, entre autres dans le quartier médiéval d' El Populo. Des représentations de flamenco se donnent régulièrement sur la Plaza Mina. Et lorsque le soleil disparaît derrière la cathédrale, avec le roulement des vagues en fond sonore, le bonheur et la sensation de dépaysement sont complets... Retour