Nageant au milieu des roseaux, un colvert gonfle sa poitrine pour mieux séduire sa dame. Ses cris se perdent au milieu de ceux des autres oiseaux aquatiques, innombrables. Loin derrière l'eau calme des viviers, un clocher émerge de bâtiments baroques et diffuse la mélodie aigrelette d'un carillon. Difficile à croire : ce lieu, qui respire la sérénité, est coincé entre deux voies de chemin de fer, à quelques centaines de mètres à peine du ring de Louvain. Parc est une parenthèse, la relique d'une époque disparue. Une abbaye presque intégralement préservée depuis la chute de l'Ancien Régime.
...