Dans une ambiance tamisée empreinte de mystère, on pénètre dans la forêt amazonienne pour entamer un voyage géographique et temporel au royaume de l'or brun... Sous vitrine, un objet exceptionnel. "Ce mortier en forme de cabosse date de 3.500 avant J.-C., un objet qui contient la plus ancienne trace de cacao ! Il a été trouvé assez récemment en Equateur", se réjouit Peggy Van Lierde, directrice de "Choco Story Brussels". On traverse ensuite un temple maya, là où les fèves étaient consommées il y a 5.000 ans déjà. Ici, dans une salle consacrée au Mexique se trouve notamment une collection de vases et gobelets mayas ainsi qu'un espace olfactif qui permet, en poussant sur divers boutons, de sentir l'odeur des ingrédients de la boisson maya traditionnelle : fèves de cacao évidemment, miel d'abeille sauvage, poivre, piments, maïs... Un peu plus loin, on peut s'essayer, face à un écran, à un jeu physique visant à faire mousser le cacao plus rapidement que son adversaire.

En bateau

On embarque à présent à bord du bateau de Cortès, le conquistador espagnol qui a ramené les fèves de cacao en Europe au XVIe siècle. La différence entre la recette de la boisson d'Amérique centrale et la version européenne ? L'ajout du sucre ! On peut observez ici plusieurs ustensiles comme des pinces à sucre et un marteau à sucre. Le parcours nous invite ensuite à découvrir comment le chocolat était consommé à la Cour de France au XVIIe siècle. Dans cet espace, nous plongeant dans un petit Versailles, on peut admirer de magnifiques chocolatières en argent et des tasses en céramique dont plusieurs spécialement conçues pour les moustachus ! Dans une autre pièce, on verra aussi comment le chocolat a été façonné en praline en début du XXe siècle en Belgique.

© DR

Démonstration et expérience virtuelle

Les gourmands ne manqueront d'ailleurs pas d'observer un chocolatier à l'oeuvre qui proposera de savourer une des pralines qu'il a fraîchement créées. Juste à côté, l'espace consacré à la composition du chocolat blanc, noir et brun permet aussi de croquer un ou plusieurs morceaux. Mmmh... Pour se plonger de façon ludique dans l'univers du chocolat, un photomaton permet d'enfiler des déguisements et de poser dans un décor maya voire d'atelier de chocolat. Mieux encore, à la fin du parcours on peut vivre une expérience de réalité virtuelle. Casque sur la tête, on participe à l'expédition d'un explorateur espagnol au Mexique. Comme si on y était !

© DR

Le projet Choco Story est né en 2014 de l'association des familles Van Lierde, à l'origine du premier musée du chocolat de Bruxelles en 1998, et Van Belle, qui a ouvert le musée du chocolat à Bruges en 2004. Ce nouveau musée bruxellois, plus moderne, plus interactif, occupe des espaces plus importants que le précédent. En outre, un atelier de production, depuis la fève de cacao, a aussi été installé dans ce magnifique bâtiment d'époque. Choco Story accueille 70% de visiteurs étrangers, principalement des pays limitrophes.

Choco Story Brussels, 41 rue de l'Étuve, 1000 Bruxelles. Ouvert 7 j/7 de 10 à 18h. Dernière entrée 17h. Prix : 9.50€ (audioguide inclus). Infos : http://choco-story-brussels.be