Il a neigé abondamment et la place Rouge a été déblayée en deux temps trois mouvements. Question de montrer que si l'hiver va bien à la belle, les Moscovites veulent garder la main sur la situation. Comme un défi aux frimas qui doivent être domptés. Les chasseneige sont alignés la nuit comme des moissonneuses pour dégager les grands boulevards, la capitale ne garde son manteau poétique que dans ses ruelles perdues, ses parcs et ses jardins... " Où donc estu, Belle Moscou, aux cent coupoles, merveille de notre pays ! " écrivait le vénéré poète Pouchkine pour évoquer avec nostalgie sa ville natale. Une capitale qui brille aujourd'hui plus que jamais des ors de ses édifices historiques ou contemporains.
...