Une capitale étincelante

Bouillonnante de vie, Barcelone, seconde ville d'Espagne et capitale de la Catalogne, déploie de multiples atouts culturels et touristiques. En bordure de la Méditerranée, terre d'élection d'artistes comme Gaudi, Picasso, Miro et Dali, elle a un pied dans la modernité et un pied dans la tradition. Avec son dédale de ruelles étroites et de placettes insoupçonnées, le quartier gothique (Barri Gotic) est le coeur du vieux Barcelone. La plupart des édifices y ont été bâtis avant le XVe siècle. Le labyrinthe de la vieille ville (Ciutat Vella) vous fera découvrir de superbes bâtiments : de la Place Saint Jaume à la Place Saint Josep Oriol, où se dresse, entre autres, la magnifique Cathédrale, vous serez ébloui ! Le quartier de la Ribera abrite, lui, la splendide église de Santa María del Mar, considérée comme l'exemple le plus pur de l'architecture gothique catalane en raison de la sobriété de ses lignes et de l'harmonie de ses proportions. Ensuite, allez flâner sur la Rambla, toute proche. Son ambiance particulière vous réjouira de nuit comme de jour !

Tarragone la romaine

A 100 km au sud de Barcelone, Tarragone n'a pas la magnificence de sa grande soeur mais elle figure toutefois sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. On imagine facilement ce qu'a été la Tarragone romaine en se promenant le long de ses murailles, le monument romain le plus important (et le plus impressionnant) de la Péninsule.

La cité est formée de trois terrasses. Sur la plus haute s'élève la cathédrale construite au XIIe siècle. Sa façade gothique n'a pas été décorée et les murs en pierre qui encadrent la grande rosace sont d'un blanc éclatant. De la place de la Seu, devant la cathédrale, un escalier rejoint la terrasse inférieure, la partie centrale de la vieille ville, quadrillée de ruelles étroites. De la place du Forum, on descend vers la Place del Rei où le sommet de la tour romaine offre une superbe vue sur la ville. Et de ses soubassements on passe enfin au troisième niveau, celui de l'ancien cirque romain. Long de 325 mètres, le cirque accueillait les courses de chars dont les Romains raffolaient.

Mais la visite de la Tarragone romaine n'est pas terminée avant d'avoir vu l'amphithéâtre. Construit au bord de la mer, à la fin du Ier siècle après Jésus-Christ, il a été édifié pour accueillir les combats de gladiateurs et de fauves et a également été le théâtre de massacres de chrétiens au IIIe siècle.

Le triangle cistercien

Dès le XIe siècle, l'ordre des Cîteaux (ou ordre cistercien) invite les moines à vivre dans la sobriété, le recueillement et le travail. Ces principes se reflètent dans l'architecture des abbayes de l'ordre, très dépouillées. Proches l'un de l'autre, les monastères de Vallbona, les Monges, Santa Creus et Poblet forment ce qu'on appelle, en Catalogne, le triangle cistercien. Trois bijoux à découvrir absolument !

Unique monastère de religieuses de la route du Cister, fruit de l'exigence cistercienne la plus pure, Vallbona de les Monges est un ravissant monastère qui illustre l'importance de la femme à l'époque médiévale. Le cloître est desservi par un promenoir de style roman abouti qui contraste avec les deux vitraux gothiques de l'aile nord et avec la nef du couchant de style Renaissance... L'abbaye est aujourd'hui encore habitée par des religieuses : on peut s'y restaurer et y loger dans des chambres sobres mais confortables. En outre, tous les jours, à 19 h 30, on peut assister aux vêpres, un beau moment de recueillement que l'on soit croyant ou non...

Un panthéon royal

Blotti dans une douce vallée où alternent peupliers et oliveraies, Santa Creus vaut le détour. L'église, la salle capitulaire, la chapelle et le dortoir datant du XIIe siècle sont d'une grande beauté. Le cloître a introduit le style gothique flamboyant anglais. Les chambres abbatiales du palais royal sont, elles, représentatives du style Renaissance.

Construit au XIIe siècle sur une douce colline, le monastère de Poblet voit l'Histoire défiler entre ses murs : le roman, le gothique, le gothique flamboyant et le baroque s'y succèdent. Cette abbaye cistercienne, la plus grande d'Europe, impressionne par sa sobriété. Habitée par une trentaine de moines, elle ne peut être visitée que partiellement. La salle capitulaire est un bijou de l'architecture cistercienne : huit rois de Catalogne et six reines y reposent ! Au pied de chaque monarque, un lion sculpté symbolise la puissance...

Une petite ville charmante

Au coeur de la route du Cister, Montblanc est l'une des villes les plus intéressantes de l'arrière-pays de la Costa Daurada. Dès le XIIe siècle, elle devient l'une des cités les plus importantes du sud de la Catalogne. C'est alors que l'on érige l'église de Sant Miquel, les couvents de Sant Francesc, la Mairie et le Palais Royal. Au XIVe siècle, on entame la construction des remparts, un must.

Aujourd'hui, Montblanc est une cité pittoresque où il fait bon flâner de boutique en boutique. La fête de Saint-Georges, le 23 avril, s'y déroule avec faste car toute la population prend part à la reconstitution de la victoire du saint contre le dragon. Procession, feux d'artifice et liesse populaire sont de rigueur pour la plus grande joie de tous...

Pratique :

  • Y aller : Iberia propose trois vols quotidiens de Bruxelles à Barcelone A/R à partir de 155 euros.Tél : 0707 00050 - http://www.iberia.com/.
    Virgin Express propose des vols également
    http://www.virgin-express.com/.
    Sur place, la location d'une voiture est la solution la plus facile pour se rendre d'un endroit à un autre.
  • Loger : A Barcelone, l'hôtel Montecarlo, un bâtiment du XIXe siècle, situé sur la Rambla, Tél : 00 34 934 120 404 - www.montecarlobcn.com
    A Vallbona de les Monges, les religieuses du monastère accueillent les visiteurs pour un séjour. Les chambres monacales sont agréables. Tél : 00 34 973 330 567
  • Manger : A Barcelone, l'Agua (passeig maritim de la Barceloneta 30) est réputé pour sa variété de plats de riz. Tél : 00 334 93 225 12 72.
    A Tarragone, le restaurant tapas La Neu, carrer de la Neu 12, Tél : 00 34 977 22 87 19 est sympa et d'un bon rapport qualité-prix.
  • Turisme de Catalunya-Benelux, 227 Rue de la Loi, 1040 Bruxelles
    Tél : 02 640 61 51 ou
    www.catalunyaturisme.com
Bouillonnante de vie, Barcelone, seconde ville d'Espagne et capitale de la Catalogne, déploie de multiples atouts culturels et touristiques. En bordure de la Méditerranée, terre d'élection d'artistes comme Gaudi, Picasso, Miro et Dali, elle a un pied dans la modernité et un pied dans la tradition. Avec son dédale de ruelles étroites et de placettes insoupçonnées, le quartier gothique (Barri Gotic) est le coeur du vieux Barcelone. La plupart des édifices y ont été bâtis avant le XVe siècle. Le labyrinthe de la vieille ville (Ciutat Vella) vous fera découvrir de superbes bâtiments : de la Place Saint Jaume à la Place Saint Josep Oriol, où se dresse, entre autres, la magnifique Cathédrale, vous serez ébloui ! Le quartier de la Ribera abrite, lui, la splendide église de Santa María del Mar, considérée comme l'exemple le plus pur de l'architecture gothique catalane en raison de la sobriété de ses lignes et de l'harmonie de ses proportions. Ensuite, allez flâner sur la Rambla, toute proche. Son ambiance particulière vous réjouira de nuit comme de jour ! A 100 km au sud de Barcelone, Tarragone n'a pas la magnificence de sa grande soeur mais elle figure toutefois sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. On imagine facilement ce qu'a été la Tarragone romaine en se promenant le long de ses murailles, le monument romain le plus important (et le plus impressionnant) de la Péninsule. La cité est formée de trois terrasses. Sur la plus haute s'élève la cathédrale construite au XIIe siècle. Sa façade gothique n'a pas été décorée et les murs en pierre qui encadrent la grande rosace sont d'un blanc éclatant. De la place de la Seu, devant la cathédrale, un escalier rejoint la terrasse inférieure, la partie centrale de la vieille ville, quadrillée de ruelles étroites. De la place du Forum, on descend vers la Place del Rei où le sommet de la tour romaine offre une superbe vue sur la ville. Et de ses soubassements on passe enfin au troisième niveau, celui de l'ancien cirque romain. Long de 325 mètres, le cirque accueillait les courses de chars dont les Romains raffolaient. Mais la visite de la Tarragone romaine n'est pas terminée avant d'avoir vu l'amphithéâtre. Construit au bord de la mer, à la fin du Ier siècle après Jésus-Christ, il a été édifié pour accueillir les combats de gladiateurs et de fauves et a également été le théâtre de massacres de chrétiens au IIIe siècle. Dès le XIe siècle, l'ordre des Cîteaux (ou ordre cistercien) invite les moines à vivre dans la sobriété, le recueillement et le travail. Ces principes se reflètent dans l'architecture des abbayes de l'ordre, très dépouillées. Proches l'un de l'autre, les monastères de Vallbona, les Monges, Santa Creus et Poblet forment ce qu'on appelle, en Catalogne, le triangle cistercien. Trois bijoux à découvrir absolument ! Unique monastère de religieuses de la route du Cister, fruit de l'exigence cistercienne la plus pure, Vallbona de les Monges est un ravissant monastère qui illustre l'importance de la femme à l'époque médiévale. Le cloître est desservi par un promenoir de style roman abouti qui contraste avec les deux vitraux gothiques de l'aile nord et avec la nef du couchant de style Renaissance... L'abbaye est aujourd'hui encore habitée par des religieuses : on peut s'y restaurer et y loger dans des chambres sobres mais confortables. En outre, tous les jours, à 19 h 30, on peut assister aux vêpres, un beau moment de recueillement que l'on soit croyant ou non... Blotti dans une douce vallée où alternent peupliers et oliveraies, Santa Creus vaut le détour. L'église, la salle capitulaire, la chapelle et le dortoir datant du XIIe siècle sont d'une grande beauté. Le cloître a introduit le style gothique flamboyant anglais. Les chambres abbatiales du palais royal sont, elles, représentatives du style Renaissance. Construit au XIIe siècle sur une douce colline, le monastère de Poblet voit l'Histoire défiler entre ses murs : le roman, le gothique, le gothique flamboyant et le baroque s'y succèdent. Cette abbaye cistercienne, la plus grande d'Europe, impressionne par sa sobriété. Habitée par une trentaine de moines, elle ne peut être visitée que partiellement. La salle capitulaire est un bijou de l'architecture cistercienne : huit rois de Catalogne et six reines y reposent ! Au pied de chaque monarque, un lion sculpté symbolise la puissance... Au coeur de la route du Cister, Montblanc est l'une des villes les plus intéressantes de l'arrière-pays de la Costa Daurada. Dès le XIIe siècle, elle devient l'une des cités les plus importantes du sud de la Catalogne. C'est alors que l'on érige l'église de Sant Miquel, les couvents de Sant Francesc, la Mairie et le Palais Royal. Au XIVe siècle, on entame la construction des remparts, un must. Aujourd'hui, Montblanc est une cité pittoresque où il fait bon flâner de boutique en boutique. La fête de Saint-Georges, le 23 avril, s'y déroule avec faste car toute la population prend part à la reconstitution de la victoire du saint contre le dragon. Procession, feux d'artifice et liesse populaire sont de rigueur pour la plus grande joie de tous... Pratique :