"Nous voulons montrer ici ce que nous avons de mieux et donc certainement pas de monuments délaissés, voire en ruines, mais bien des bâtisses restaurées, des sites soignés, des lieux préservés. Ce que nous vous invitons à (re)découvrir, ce ne sont pas moins de 438 restaurations complètes ou, en tout cas, significatives, réalisées au cours des trente dernières années. Mai aussi des réaffectations de biens classés qui retrouvent ainsi une vie nouvelle et une utilité que les détracteurs du Patrimoine ne pourront plus contester ainsi que des mises en valeur de biens patrimoniaux qui leur assurent une visibilité inattendue", souligne, dans la préface de la brochure qui accompagne l'événement, William Ancion, président des Journées européennes du Patrimoine en Wallonie.

L'ouverture des "Journées" aura lieu le 6 septembre à partir de 21h00 au Château de Seneffe avec un spectacle féerique et une soirée dansante gratuites.

Les visiteurs seront invités à découvrir et à participer à 438 activités. Dix sites, deux par province, ont été plus particulièrement mis en lumière: la ferme de Wahenges à Beauvechain et l'Hôtel de Ville de Wavre, en Brabant wallon, la Château d'Imbrechies à Momignies et l'ancien séminaire de Choiseul à Tournai pour le Hainaut, la Maison Lem à Herstal et le Tonnelet à Spa, pour ce qui est de Liège, la synagogue d'Arlon et le Château de Jemeppe à Marche-en Famenne pour la province de Luxembourg et, enfin, la grotte Scladina à Andenne et la villa Solarium à Namur, pour la province du même nom.

Mais pas moins de 27 communes participent à l'événement en Brabant wallon, 69 en Hainaut, 84 dans la province de Liège, 44 dans celle de Luxembourg et 38 dans celle de Namur.

Les "Journées" s'appuient sur des organisateurs privés, des représentants des pouvoirs publics ainsi que sur diverses association.

En région bruxelloise, les "Journées du Patrimoine" seront organisées les 14 et 15 septembre prochains sur le thème "Un lieu pour l'Art".