Yann Kerlau nous raconte l'histoire de ses marques prestigieuses des origines à nos jours; cela se lit comme un roman et nous laisse pantois. Devant pareilles destinées, il y a de quoi fantasmer. Ferragamo, petit garçon courageux ouvre sa première boutique de chaussures à l'âge de 10 ans, Louis Vuitton, ne sait ni lire, ni écrire, quand âgé de 14 ans, il part pour Paris et se fait embaucher comme layetier-emballeur, l'impératrice Eugénie n'a confiance qu'en lui pour faire voyager ses crinolines. Il y a aussi Gabrielle Chanel, petite orpheline sans le sou, hyperdouée et qui su si bien choisir ses amants ; Thierry Hermès immigré allemand qui confectionne et vend des harnais et des équipements pour les chevaux avant de devenir le génie du sac à main. Ce sont de véritables sagas familiales que nous découvrons, les faits historiques sont précis et nous font rêver de la première à la dernière page. C'est absolument étonnant et passionnant.

Les dynasties du luxe de Yann Kerlau, Perrin, 468 pp.

Yann Kerlau nous raconte l'histoire de ses marques prestigieuses des origines à nos jours; cela se lit comme un roman et nous laisse pantois. Devant pareilles destinées, il y a de quoi fantasmer. Ferragamo, petit garçon courageux ouvre sa première boutique de chaussures à l'âge de 10 ans, Louis Vuitton, ne sait ni lire, ni écrire, quand âgé de 14 ans, il part pour Paris et se fait embaucher comme layetier-emballeur, l'impératrice Eugénie n'a confiance qu'en lui pour faire voyager ses crinolines. Il y a aussi Gabrielle Chanel, petite orpheline sans le sou, hyperdouée et qui su si bien choisir ses amants ; Thierry Hermès immigré allemand qui confectionne et vend des harnais et des équipements pour les chevaux avant de devenir le génie du sac à main. Ce sont de véritables sagas familiales que nous découvrons, les faits historiques sont précis et nous font rêver de la première à la dernière page. C'est absolument étonnant et passionnant. Les dynasties du luxe de Yann Kerlau, Perrin, 468 pp.