Situés au coeur des Marolles, "Les Bains de Bruxelles" constituent la première piscine moderne réalisée après la deuxième guerre mondiale en Région bruxelloise. La construction de cette nouvelle piscine en 1953, par l'architecte M. Van Nieuwenhuyze, a représenté un défi technique consistant à superposer les deux bassins tout en concevant deux structures portantes indépendantes.

Le bâtiment présente également un grand intérêt architectural et artistique. Il s'inscrit résolument dans le mouvement moderniste et le fonctionnalisme. En témoignent, entre autres, à l'extérieur, la structure en béton ainsi que la transparence des façades, et à l'intérieur, une décoration sobre et épurée.

Malgré quelques travaux de confort apportés durant la dernière décennie, le bâtiment conserve l'ensemble de ses caractéristiques et de ses décors qui lui confèrent une très grande homogénéité, a commenté jeudi le ministre-président Charles Picqué, en charge des Monuments et des Sites.

Situés au coeur des Marolles, "Les Bains de Bruxelles" constituent la première piscine moderne réalisée après la deuxième guerre mondiale en Région bruxelloise. La construction de cette nouvelle piscine en 1953, par l'architecte M. Van Nieuwenhuyze, a représenté un défi technique consistant à superposer les deux bassins tout en concevant deux structures portantes indépendantes. Le bâtiment présente également un grand intérêt architectural et artistique. Il s'inscrit résolument dans le mouvement moderniste et le fonctionnalisme. En témoignent, entre autres, à l'extérieur, la structure en béton ainsi que la transparence des façades, et à l'intérieur, une décoration sobre et épurée. Malgré quelques travaux de confort apportés durant la dernière décennie, le bâtiment conserve l'ensemble de ses caractéristiques et de ses décors qui lui confèrent une très grande homogénéité, a commenté jeudi le ministre-président Charles Picqué, en charge des Monuments et des Sites.