Il fait un peu buisson "du pauvre" car il a tendance à pousser spontanément là où le vent ou un oiseau le sème. Mais le sureau renoue avec son statut d'autrefois, lorsqu'il était porté aux nues pour ses vertus médicinales, tinctoriales, protectrices mais aussi culinaires et même esthétiques.

C'est qu'il peut être décoratif avec son feuillage vert foncé qui s'étoffe dès le début du printemps, bientôt garni de ses légères ombelles blanc crème qui prennent le relais pendant tout le mois de juin. Celles-ci se transforment ensuite en jolies grappes de baies presque noires.

Il fait tout son effet en haie mixte comme dans un coin du jardin. Parmi ses qualités, on apprécie sa croissance rapide, sa taille modérée (rarement 4 mètres de hauteur), ainsi que l'attrait qu'il exerce sur toute la faune ailée, du printemps à l'automne. Insectes pollinisateurs et papillons en raffolent tout comme les fauvettes et autres rouges-gorges, pour y nicher comme pour y manger.

Simplissime à vivre

Il se plante idéalement en automne. On en trouve dans les pépinières mais le plus facile est de chiper un rejet ou une bouture chez un ami ou sur un bord de route. Il reprend aisément et se plaît partout, dans un sol fertile comme pauvre. Il apprécie le soleil mais se fait à la mi-ombre ou même à l'ombre. Il ne demande aucune taille mais s'y prête sans réchigner. Hormis un peu d'arrosage au début, le temps de s'enraciner, il ne demande rien.

Par contre, il donne beaucoup. Ses fleurs possèdent des vertus anti-inflammatoires et sont souveraines contre les refroidissements en infusion. Ses baies foncées sont un concentré de vitamines A et C. Que dire de ses talents en cuisine ? Le sirop comme les beignets de fleurs de sureau sont un délice ainsi que la liqueur, le sirop ou les différentes gelées confectionnés avec les baies.

Quelques points d'attention

  • Les fleurs se cueillent lorsqu'elles sont encore couvertes de pollen et, si possible, par une fin de matinée ensoleillée. Elles se préparent idéalement le jour même car elles se flétrissent assez vite.
  • Attendez que les baies soient mûres pour les cueillir et faites-le avec des gants car leur vertus colorantes pourraient vous surprendre. Légèrement toxiques, elles ne se consomment pas crues.
  • Il y a d'autres variétés de sureau que le "Sambucus nigra" : à feuillages panaché, plumeux, pourpre, bronze ou noir, ou encore à ombelles rosées. Toutes sont intéressantes visuellement mais attention, seul le Sambucus nigra, le plus commun, est comestible pour l'homme.
Il fait un peu buisson "du pauvre" car il a tendance à pousser spontanément là où le vent ou un oiseau le sème. Mais le sureau renoue avec son statut d'autrefois, lorsqu'il était porté aux nues pour ses vertus médicinales, tinctoriales, protectrices mais aussi culinaires et même esthétiques. C'est qu'il peut être décoratif avec son feuillage vert foncé qui s'étoffe dès le début du printemps, bientôt garni de ses légères ombelles blanc crème qui prennent le relais pendant tout le mois de juin. Celles-ci se transforment ensuite en jolies grappes de baies presque noires. Il fait tout son effet en haie mixte comme dans un coin du jardin. Parmi ses qualités, on apprécie sa croissance rapide, sa taille modérée (rarement 4 mètres de hauteur), ainsi que l'attrait qu'il exerce sur toute la faune ailée, du printemps à l'automne. Insectes pollinisateurs et papillons en raffolent tout comme les fauvettes et autres rouges-gorges, pour y nicher comme pour y manger. Il se plante idéalement en automne. On en trouve dans les pépinières mais le plus facile est de chiper un rejet ou une bouture chez un ami ou sur un bord de route. Il reprend aisément et se plaît partout, dans un sol fertile comme pauvre. Il apprécie le soleil mais se fait à la mi-ombre ou même à l'ombre. Il ne demande aucune taille mais s'y prête sans réchigner. Hormis un peu d'arrosage au début, le temps de s'enraciner, il ne demande rien. Par contre, il donne beaucoup. Ses fleurs possèdent des vertus anti-inflammatoires et sont souveraines contre les refroidissements en infusion. Ses baies foncées sont un concentré de vitamines A et C. Que dire de ses talents en cuisine ? Le sirop comme les beignets de fleurs de sureau sont un délice ainsi que la liqueur, le sirop ou les différentes gelées confectionnés avec les baies.