Inaugurée en 1910 et dédiée, par le roi Léopold II, à la gloire de la " mission civilisatrice " de la Belgique au Congo, l'exposition permanente du musée n'avait plus changé depuis les années 50, soit avant l'indépendance du Congo (1960). " Pour poser un regard neuf sur une époque de gouvernance immorale, le grand défi consistait à rénover un bâtiment historique au cachet colonial omniprésent : l'anagramme de Léopold II apparaît quarantecinq fois dans le musée et ses citations un peu partout ! ", explique Guido Gryseels, directeur général du musée.
...