Journées du patrimoine: laissez-vous surprendre !

29/08/18 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Plusmagazine

Les 8 et 9 septembre prochains, les Journées du Patrimoine mettront en lumière le patrimoine insolite de Wallonie... et ses coulisses, généralement inaccessibles au public. Une double thématique assurant surprises et exclusivités !

Journées du patrimoine: laissez-vous surprendre !

Le ministre Collin dévoile le programme des "Journées européennes du Patrimoine en Wallonie". © BELGA

Souterrains légendaires, glacières oubliées, étranges symboles sculptés dans la pierre ou cachés dans les grilles, maison hantée, charpentes savamment agencées, chaufferie d'église, musées des curiosités, cimetières désaffectés... Les thématiques sélectionnées cette année pour les Journée du patrimoine - et qui rejoignent celle de l'année touristique wallonne - ne mettront pas nécessairement en lumière les éléments les plus tape-à-l'oeil de l'architecture wallonne. Elles se pencheront davantage sur ceux qui nourrissent la petite histoire, l'anecdote, ou qui répondent aux questions les plus pragmatiques que se posent parfois les visiteurs.

Au total, ce ne sont pas moins de 469 sites et activités, répartis sur tout la Wallonie, qui ouvriront gratuitement leurs portes aux visiteurs. Parmi ceux-ci, 81 seront pour la toute première fois accessibles au public, tandis que l'accès au PMR sera assuré dans une trentaine d'autres.

Il y a bien sûr à boire et à manger, toutes les activités ne se valent pas et il sera de toute façon impossible de visiter tous les lieux. Pour notre part, nous avons retenus les événements ci-dessous : un choix forcément subjectif, mais que nous avons voulu le plus éclectique possible. N'hésitez donc pas à établir votre propre liste de visites dans le programme complet, disponible ici !

Ce qu'on peut faire durant les journées du Patrimoine

  • Les abris antiaériens de Nivelles et de Liège : construits dare-dare à l'orée de la Seconde Guerre mondiale, ou durant celle-ci, les abris antiaériens n'ont eu qu'une utilité temporaire. Dès la fin du conflit, rappelant de trop mauvais souvenirs, ils ont le plus souvent disparu des mémoires et du sous-sol. Depuis quelques années, certains sont retrouvés lors de travaux urbains, figés dans l'état de leur abandon en 1945, et constituent un patrimoine à redécouvrir.
  • À Nivelles, un abri antiaérien a ainsi été redécouvert lors de la rénovation de la Grand'place et sera visitables dans le cadre d'une promenade insolite. Celle-ci se combinera parfaitement avec une visite de la collégiale Sainte-Gertrude, axée sur les symboles et étrangetés du lieu (dont la tombe de la première épouse de Charlemagne !).Grand'place 1, 1400 Nivelles. De 13h30 à 17h30 (18h pour la Collégiale). www.tourisme-nivelles.be
  • À Liège, l'abri antiaérien situé sous la Cité du Miroir est actuellement le seul abri classé au patrimoine wallon. Place Xavier Neujean 22, 4000 Liège. Visites à 13h30 et 15, réservation obligatoire via reservation@citemiroir.be
  • Les esprits frappeurs de Dison. Dans les années 50, à Dison, des esprits frappeurs ont terrorisé pendant plusieurs mois les occupants d'une petite maison. Mauvaise plaisanterie ou véritable phénomène paranormal ? Une expo revient sur ce fait divers. Place du Sablon 79, 4820 Dison. De 10 à 17h. www.maisondadolphehardy.be
  • Vis ma vie de domestique au château de la Sauvenière : derrière l'opulence du château de la Sauvenière se cachait tout un petit monde de domestiques. Grâce à quantité d'objets du quotidien conservés, découvrez le quotidien du personnel du château, de la cuisine à la buanderie, "de la serpillère au confiturier".Chemin de la Sauvenière, 2, 4500 Huy. Dimanche de 9h30 à 11h50, départ toutes les 20 minutes. www.memo-huy.be
L'abbaye de Villers-La-Ville, en Belgique.

L'abbaye de Villers-La-Ville, en Belgique. © Getty Images/iStockphoto

  • Villers-la-Ville, les yeux bandés : la vue est un sens qui supplante facilement tous les autres, encore plus quand on se retrouve face aux ruines fantomatiques de l'une des plus belles abbayes cisterciennes. D'où l'excellente idée de redécouvrir les lieux en faisant appel à l'odorat, au toucher, à l'ouïe et au goût...Rue de l'Abbaye 55, 1495 Villers-la-Ville. www.villers.be
  • Le château de Trazegnies, à la lampe de poche : ce n'est pas le seul lieu qui se visitera à la lampe de poche lors de ces Journées du Patrimoine, mais on a un petit faible pour cette demeure de près de 1000 ans : à coup sûr, la parcourir avec une lanterne devrait faire ressortir l'ambiance si spéciale des lieux...Place Albert Ier, 32, 6183 Trazegnies. Vendredi à 20h, samedi de 14 à 18h et dimanche de 10 à 18h.
  • Les minières néolithiques de Spiennes : classées au patrimoine mondial de l'Unesco, les minières néolithiques de Spiennes constituent l'un des plus anciens sites humains visitables au monde. Antérieures de deux mille ans aux pyramides d'Égypte, elles soulignent le génie des hommes de la Préhistoire pour extraire le silex des profondeurs de la Terre. On en parle d'ailleurs en détail dans le Plus Magazine d'octobre ! Rue du Point du jour et Camp-à-Cayaux, 7032 Spienne. De 10 à 18h. Descentes dans la minière à 10h, 11h30 et 14h. www.polemuseal.mons.be
  • La crypte de l'abbatiale d'Hastière : créée au XIe siècle par des moines irlandais, l'abbatiale d'Hastière est probablement l'une des plus belles de Belgique. Mais saviez-vous que bien avant, se trouvait déjà là un lieu de culte ? On en trouve des traces dans une mystérieuse crypte, emplie de sarcophages mérovingiens et d'étranges graffitis. Rue Moussia 150, 5541 Hastière-par-delà. De 11 à 16h30. www.patrimoinehastiere.be.
  • Les petits objets de Namur : "On passe à côté sans les remarquer... Pourtant, ils sont partout dans la ville, ces petits (ou grands) objets parfois bizarres, toujours curieux. Témoins discrets du passé, ils ont des histoires à nous raconter, de celles qui ont marqué la ville et ses habitants." Circuits guidés, départ à l'office du tourisme place de la Station, 5000 Namur. De 10h30 à 14h30 mariep.dermine@proximus.be.
La tour romaine Jupiter, Arlon.

La tour romaine Jupiter, Arlon. © Capture d'écran (TvLux)

  • Les deux tours romaines d'Arlon. A la fin de l'empire romain, Arlon devient une importante place forte entourée de murailles. Des impressionnantes fortifications qui entouraient alors le castrum, il reste encore deux tours construites dans l'urgence avec les moyens du bord, dans lesquelles on distingue des bas-reliefs récupérés dans la nécropole antique toute proche. Grand place et rue du Marquisat, 6700 Arlon. De 10 à 17h. www.ot-arlon.be.

Nos partenaires