Cap sur Brugelette ! Nous partons en famille (re)découvrir ce jardin zoologique qui s'est fraîchement doté d'un 8e monde. Dénommé "La Dernière frontière", il propose aux visiteurs de se plonger dans la culture amérindienne de l'ouest du Canada. C'est au coeur de ce territoire peuplé par des ours, loups, daims ou encore otaries Steller (les plus grandes du monde) que le patron du parc, Eric Domb, a installé les premiers logements, à savoir un hôtel, des maisons canadiennes de pêcheurs et des lodges enterrés.

. © Olivia Van de Putte

Nous voilà arrivés sur le parking réservé aux résidents pour nous diriger vers les magnifiques tipis d'accueil. Là, nos bagages sont pris en charge, une réceptionniste nous fournit un plan du parc en indiquant la situation de notre lodge et du restaurant (menu trois services inclus dans la formule demi-pension) où nous dînerons le soir et petit-déjeunerons le matin et, enfin, un bracelet électronique servant de clef au logement (accessible à partir de 15h). Le check-in fait, c'est parti pour une balade parmi les quelque 7.000 animaux de 700 espèces que compte Pairi Daiza ! Tiens, saviez-vous que ce nom - qu'on a parfois difficile à prononcer - signifie "Jardin clos" (dans le sens de "paradis sur terre") en vieux persan ?

. © Olivia Van de Putte

Même si ce n'est pas notre première visite dans ce parc, nous apprécions toujours autant voyager d'un monde à l'autre. L'élégance des girafes, les acrobaties des singes Siamang, l'audace des lémuriens... Prendre le temps de se poser un moment et de ne penser à rien. Enfin presque... car il y a le petit dernier, Hugo (7 ans) qui scie (trop) souvent pour aller découvrir notre logement, évidemment ! Chouette, il est temps de manger : nous optons pour le restaurant du village africain où nous savourons un plat typique de poulet aux cacahuètes. Nous nous lançons ensuite sur les ponts suspendus traversant une partie du monde asiatique. "Waouw, c'est chouette, on est vraiment dépaysés pendant ce parcours amusant !", lance Audran (11 ans). Après plusieurs "Il est quelle heure ? Ouh, ouh ? On va dans la maison ?" du cadet impatient, nous rejoignons l'espace des dix "Full Moon Lodge".

. © Olivia Van de Putte
. © Olivia Van de Putte

Quelle surprise de découvrir notre logement enterré : on dirait une maison de hobbit ! Une fois la drôle de porte ronde franchie, nous découvrons une habitation luxueuse en pierres et bois, à la décoration directement inspirée de la culture amérindienne : des chambres confortables, un salon chaleureux, mais aussi un jacuzzi, un sauna, trois télévisions... Des écrans superflus d'ailleurs puisque le plus beau spectacle se déroule juste derrière les fenêtres. Depuis la grande vitre ovale du salon, nous contemplons sans attendre, les huit ours bruns et les trois loups gris dans leur forêt traversée par un cours d'eau. "C'est cool ici, rien ne manque et la vue est magnifique !", s'exclame notre ado Lucie (12 ans).

. © Olivia Van de Putte
. © Olivia Van de Putte

Après cet appréciable moment de repos, de calme, de proximité avec la nature, en route pour l'Octopus, le restaurant de ce monde de "La Dernière frontière", où nous dégusterons notamment un délicieux poulpe grillé et un surprenant tartare de boeuf au sirop d'érable. Vite, nous retournons à la maison car il y a le nourrissage de "nos" ours à 20h30 ! Depuis le chemin, qui passe au-dessus de notre logement et des autres lodges, des aliments sont lancés aux mammifères juste devant nos fenêtres, histoire de les voir d'encore plus près. Impressionnant ! Alors que la nuit est tombée, notre balade digestive nous emmène à la découverte de la vie nocturne des animaux, entre autres, celle des koalas et des rats-kangourous dont la façon de se déplacer fera beaucoup rire nos enfants ! Une petite halte à la plaine de jeux et on retourne dans notre 8emonde, partie du parc accessible 24h/24 aux résidents uniquement.

. © Olivia Van de Putte
. © Olivia Van de Putte

Ca y est, l'heure est venue de se coucher. "J'espère que les nounours ne vont pas me réveiller en faisant toc toc aux fenêtres toute la nuit", s'inquiète Hugo. Eh bien, non, nous n'aurons entendu ni grattement aux fenêtres, ni grognement, ni hurlement... Au réveil, nous nous empressons de lever le store pour nous apercevoir que nos voisins de chambre sont déjà bien actifs : les loups se poursuivent, un ours grimpe à un arbre pendant que deux autres jouent dans l'eau... Soudain, devant nos yeux écarquillés, un ursidé se dresse sur les pattes arrière et est rejoint par ses compagnons : c'est apparemment l'heure de leur petit-déjeuner. Captivant d'observer tous ces ours et loups à deux mètres à peine de nous... Il est temps de quitter notre petit nid douillet insolite au grand regret des enfants. Le plus jeune ne manquera d'ailleurs pas de demander, très sérieusement : "On vient habiter ici ?".

. © Olivia Van de Putte

Encore une belle journée de balade parmi les pandas géants, les rapaces, reptiles et autres animaux, s'offre à nous. C'est que deux jours sont carrément nécessaires pour visiter l'ensemble de cet immense parc si on souhaite prendre le temps de vraiment observer les animaux et d'assister aux différents spectacles. Et en tant que résidents, nous sommes privilégiés puisque Pairi Daiza nous ouvre ses portes à 9h déjà, soit une heure plus tôt que pour les visiteurs d'un jour. L'occasion de se promener, sans la foule habituelle, sans stress... Bref, un séjour immersif réussi pour se reconnecter à la nature avant de repartir des souvenirs plein la tête !

. © Olivia Van de Putte

Pairi Daiza, Domaine de Cambron, 7940 Brugelette. Séjour en demi-pension (2 jours/1 nuit, accès au parc inclus) àpd 130 € par personne, selon le type de logement et son taux d'occupation. Infos : 068 250 850 www.pairidaiza.eu