Ces visites guidées ne sont pas nouvelles mais leur fréquence est désormais élargie. Désormais, vous pouvez découvrir l'intérieur de l'Hôtel de Ville tous les dimanches et les mercredis de l'année. Chaque visite dure 45 minutes et nous fait découvrir la salle du conseil, le grand escalier, la salle gothique (bien connue de la famille royale et des mariages princiers), la salle des mariages, les cabinets des échevins, la galerie Grangé et l'antichambre du bourgmestre Thielemans.

La Construction de l'Hôtel de Ville a démarré au 15e siècle. Les citoyens et les différents corps de métier lancèrent une compétition avec Louvain pour construire le plus beau et le plus grand Hôtel de Ville. Avec ses tours gothiques pointues et son archange Saint-Michel doré, les Bruxellois furent donnés vainqueurs de cette compétition inter-Brabant.

Le bombardement français de Bruxelles en 1695 fut fatal à ce magnifique bâtiment. Il fut tellement endommagé que l'on décida vers 1860 de le rénover dans le style néo-gothique. A travers cette visite guidée, vous pourrez découvrir avec quel vigueur, le 15e siècle a tenté de le faire revivre, mais également la vision des hommes politiques du 19e siècle. La féodalité et le libéralisme anticlérical travaillaient main dans la main. Avec, parfois, un petit côté anachronique: les figures des 15e et 16e siècles portant des coiffures de la deuxième moitié du 19e siècle.

Dans l'antichambre du bourgmestre, on découvre des peintures du centre de Bruxelles avant que la Senne ne soit souterraine. Elles furent faites sur base des premières photos et reflètent donc la réalité de l'époque. C'est incroyable de voir à quel point Bruxelles a changé et est devenu un grand chantier de démolition au nom de la modernité.

A noter: les fresques de la salle des mariages avec des inscriptions en néerlandais datant des années 1860. Avec ces dictons "L'union fait la force" en "Se marier et tenir". Il est par contre dommage que les célèbres tours du l'Hôtel de Ville resteront fermées au public pour des raisons de sécurité.

En pratique: Le mercredi, les visites démarrent sur place à 13h (en néerlandais), 14h (en français) et 15h (en anglais), le dimanche à 10h (en anglais), 11h (en néerlandais), 12h (en français), 14h (en anglais), 15h (en français) et 16h (en néerlandais).

Participation: 5 euros, y compris une brochure avec l'histoire de l'édifice (pour les 60+: 3 euros). Les tickets sont en vente au départ de la visite au bureau d'accueil de VisitBrussels (Grand-Place, à droite de l'entrée de l'hôtel de Ville).

Info: 02 5138940 en www.visitbrussels.be

Ces visites guidées ne sont pas nouvelles mais leur fréquence est désormais élargie. Désormais, vous pouvez découvrir l'intérieur de l'Hôtel de Ville tous les dimanches et les mercredis de l'année. Chaque visite dure 45 minutes et nous fait découvrir la salle du conseil, le grand escalier, la salle gothique (bien connue de la famille royale et des mariages princiers), la salle des mariages, les cabinets des échevins, la galerie Grangé et l'antichambre du bourgmestre Thielemans. La Construction de l'Hôtel de Ville a démarré au 15e siècle. Les citoyens et les différents corps de métier lancèrent une compétition avec Louvain pour construire le plus beau et le plus grand Hôtel de Ville. Avec ses tours gothiques pointues et son archange Saint-Michel doré, les Bruxellois furent donnés vainqueurs de cette compétition inter-Brabant. Le bombardement français de Bruxelles en 1695 fut fatal à ce magnifique bâtiment. Il fut tellement endommagé que l'on décida vers 1860 de le rénover dans le style néo-gothique. A travers cette visite guidée, vous pourrez découvrir avec quel vigueur, le 15e siècle a tenté de le faire revivre, mais également la vision des hommes politiques du 19e siècle. La féodalité et le libéralisme anticlérical travaillaient main dans la main. Avec, parfois, un petit côté anachronique: les figures des 15e et 16e siècles portant des coiffures de la deuxième moitié du 19e siècle. Dans l'antichambre du bourgmestre, on découvre des peintures du centre de Bruxelles avant que la Senne ne soit souterraine. Elles furent faites sur base des premières photos et reflètent donc la réalité de l'époque. C'est incroyable de voir à quel point Bruxelles a changé et est devenu un grand chantier de démolition au nom de la modernité.A noter: les fresques de la salle des mariages avec des inscriptions en néerlandais datant des années 1860. Avec ces dictons "L'union fait la force" en "Se marier et tenir". Il est par contre dommage que les célèbres tours du l'Hôtel de Ville resteront fermées au public pour des raisons de sécurité. En pratique: Le mercredi, les visites démarrent sur place à 13h (en néerlandais), 14h (en français) et 15h (en anglais), le dimanche à 10h (en anglais), 11h (en néerlandais), 12h (en français), 14h (en anglais), 15h (en français) et 16h (en néerlandais). Participation: 5 euros, y compris une brochure avec l'histoire de l'édifice (pour les 60+: 3 euros). Les tickets sont en vente au départ de la visite au bureau d'accueil de VisitBrussels (Grand-Place, à droite de l'entrée de l'hôtel de Ville). Info: 02 5138940 en www.visitbrussels.be