On parcourt une première fois l'ouvrage de façon ludique : à quoi donc nous fait penser cet arbre ou cette racine ? Un dinosaure ? Une tête de mort ? Un monstre tout droit sorti d'un conte de fées ? Ou d'un décor d'Alice au Pays des merveilles ? On se laisse porter par la puissance et la poésie des clichés. Puis vient le texte. Benjamin Stassen manie aussi la plume pour décrire ses sensations et nous livrer ses émotions ressenties au cours de ses longues promenades dans les forêts de Wallonie, à la rencontre d'arbres imposants ou malingres, tordus ou fièrement dressés . En cette saison où nos envies de nature et de beaux paysages nous animent plus que jamais, ce livre est un enchantement à vivre en solitaire, ou à plusieurs pour échanger ses coups de coeur.

Forêt des Ombres, Benjamin Stassen, Weyrich, 144 p.

On parcourt une première fois l'ouvrage de façon ludique : à quoi donc nous fait penser cet arbre ou cette racine ? Un dinosaure ? Une tête de mort ? Un monstre tout droit sorti d'un conte de fées ? Ou d'un décor d'Alice au Pays des merveilles ? On se laisse porter par la puissance et la poésie des clichés. Puis vient le texte. Benjamin Stassen manie aussi la plume pour décrire ses sensations et nous livrer ses émotions ressenties au cours de ses longues promenades dans les forêts de Wallonie, à la rencontre d'arbres imposants ou malingres, tordus ou fièrement dressés . En cette saison où nos envies de nature et de beaux paysages nous animent plus que jamais, ce livre est un enchantement à vivre en solitaire, ou à plusieurs pour échanger ses coups de coeur. Forêt des Ombres, Benjamin Stassen, Weyrich, 144 p.