Expo: les monstres attachants de Tim Burton

21/08/18 à 11:36 - Mise à jour à 11:35

Source: Plusmagazine

Tim Burton a réalisé Edward aux mains d'argent et de nombreux autres contes étranges. Avant que son univers un peu sombre n'atteigne le grand écran, il y eut des centaines de croquis et de dessins. Une exposition dans le centre culturel C-Mine vous donne un aperçu unique du monde fantastique du Burton.

Expo: les monstres attachants de Tim Burton

© © Selma Gurbuz © C-mine

Tim Burton (60) était un enfant plutôt à part, qui aimait les films d'horreur et ne faisait rien d'autre que démanteler des poupées et assembler les morceaux pour créer d'autres créatures fantastiques. Il était un marginal et c'est également le cas de tous ses personnages: des parias, mais du genre attachant.

Animaux Disney

C'est difficile à croire, mais Burton a débuté sa carrière en tant que dessinateur chez Disney. Dessiner de doux animaux Disney n'était pas vraiment son truc. Il a pourtant eu la chance de développer ses propres projets. A l'expo, vous découvrez pourquoi Disney a préféré ne pas produire ses films. Deux courts métrages ont tout de même atteint le grand écran. Une version courte de son long métrage Frankenweenie et Vincent, une ode en stop-motion à l'acteur de films d'épouvante Vincent Price, et également l'histoire de sa propre jeunesse.

Personnel

Tim Burton tire la majorité de son inspiration de sa propre vie. "Il a grandi à Burbank, une banlieue ennuyeuse de Los Angeles. La zone résidentielle d'Edward aux mains d'argent s'y réfère. Pour Burton, cet environnement était comme une prison: les nombreuses bandes noires et blanches de ses décors illustrent ce sentiment", explique la guide Anna Sophie Van Vyve. Dans une pièce quasi hermétique, vous découvrez les sources d'inspiration de Burton, de Burbank aux films d'horreur, au cinéma expressionniste et aux histoires de monstres japonais. Vous y trouvez aussi ses tout premiers croquis.

Plus qu'un cinéaste

L'exposition présente des recherches préliminaires de certains de ses films les plus célèbres (Beetlejuice, Batman, The Nightmare Before Christmas, Mars Attacks, Corpse Bride, Charlie et la Chocolaterie...), mais encore davantage. Burton a également dépeint son monde fantastique dans une série de grandes photographies polaroid, dans des croquis minimalistes en noir et blanc (par exemple de son recueil de poèmes La Triste Fin du petit enfant huître et autres histoires), des aquarelles colorées et des clips vidéo. Pour la toute première édition de l'exposition itinérante au MOMA à New York en 2009, Burton a réalisé sept installations. Ces dernières peuvent également être vues à C-Mine. Les thèmes et les caractéristiques du style restent les mêmes: grands yeux, dents pointues, clowns monstrueux, cicatrices...

Programme spécial

Le centre culturel C-Mine sera complètement immergé dans l'univers de Tim Burton au cours des prochains mois. Les jeudis et dimanches, le cinéma Euroscoop proposera des films de Tim Burton, les romantiques pourront aller voir un film au drive-in, le festival Anima s'inspirera également de Burton, vous pourrez manger des gaufres au café Burton... Fin septembre, le réalisateur se rendra en personne à l'exposition.

The World of Tim Burton, jusqu'au 28/11/2018 à C-Mine, Genk. Du mardi au dimanche, de 10h à 18h . 15 euros, www.c-mine.be

Traduction et adaptation: Olivia Lepropre

Nos partenaires