Février n'est clairement pas le mois le plus intense au niveau du jardinage. Il est pourtant possible de réaliser diverses opérations, afin de faciliter les futures tâches printanières.

Au potager, maintenant que les derniers légumes d'hiver ont été récoltés, vous pouvez déjà réaliser un bêchage à grosses mottes, qui permettra la prolifération des organismes utiles du sol ; en bêchant, incorporez à la terre du fumier bien décomposé, du compost ou tout autre amendement organique.

Si vous préférez attendre encore un peu, nettoyez la zone en ôtant les mauvaises herbes manuellement ou mécaniquement. Il est aussi possible d'étendre sur la terre un carton épais ou une bâche opaque, lestés de pierres, pour empêcher la germination et tuer les plantes indésirables déjà en place. Si vous possédez des poules, laissez-les courir sur le potager en journée: elles iront ainsi picorer graines, mauvaises herbes, larves et oeufs d'insectes ou de limaces. Leurs fientes enrichiront par ailleurs la terre. Si vous possédez un bassin d'ornement, coupez les parties ramollies des plantes aquatiques, retirez les feuilles tombées dans l'eau et nettoyez vos filtres.

Il est encore temps de planter les plantes à racines nues ou de tailler arbres et arbustes, en dehors des périodes de gel intense et avant la reprise de la végétation. C'est enfin le bon moment de préparer et entretenir ses outils: affûtez bêches, binettes et outils tranchants avant de graisser les parties métalliques. Poncez avec un papier à grains fins vos manches de bois, avant de les enduire d'huile de lin.

Conseils donnés par Jean-Luc Wanzoul, professeur à l'Institut technique horticole de Gembloux

Février n'est clairement pas le mois le plus intense au niveau du jardinage. Il est pourtant possible de réaliser diverses opérations, afin de faciliter les futures tâches printanières. Au potager, maintenant que les derniers légumes d'hiver ont été récoltés, vous pouvez déjà réaliser un bêchage à grosses mottes, qui permettra la prolifération des organismes utiles du sol ; en bêchant, incorporez à la terre du fumier bien décomposé, du compost ou tout autre amendement organique.Si vous préférez attendre encore un peu, nettoyez la zone en ôtant les mauvaises herbes manuellement ou mécaniquement. Il est aussi possible d'étendre sur la terre un carton épais ou une bâche opaque, lestés de pierres, pour empêcher la germination et tuer les plantes indésirables déjà en place. Si vous possédez des poules, laissez-les courir sur le potager en journée: elles iront ainsi picorer graines, mauvaises herbes, larves et oeufs d'insectes ou de limaces. Leurs fientes enrichiront par ailleurs la terre. Si vous possédez un bassin d'ornement, coupez les parties ramollies des plantes aquatiques, retirez les feuilles tombées dans l'eau et nettoyez vos filtres. Il est encore temps de planter les plantes à racines nues ou de tailler arbres et arbustes, en dehors des périodes de gel intense et avant la reprise de la végétation. C'est enfin le bon moment de préparer et entretenir ses outils: affûtez bêches, binettes et outils tranchants avant de graisser les parties métalliques. Poncez avec un papier à grains fins vos manches de bois, avant de les enduire d'huile de lin. Conseils donnés par Jean-Luc Wanzoul, professeur à l'Institut technique horticole de Gembloux