Pour un peu, on jurerait que les occupants du château ne se sont absentés qu'un instant, que leur retour est imminent. Les femmes de chambre se déplaçant à petits pas feutrés. Le majordome au plastron amidonné, la cuisinière et ses mains rougies par le travail. Sans oublier Monsieur le Comte et Madame la Comtesse, lui engoncé dans sa redingote, elle corsetée dans sa robe à arceaux, étouffant sous ses innombrables jupons. Il suffit d'un presque rien d'imagination pour les voir s'affairer dans les pièces de service ou parader dans l'enfilade de salons.
...