Clubbing de 1960 à aujourd'hui

21/11/18 à 12:05 - Mise à jour à 12:04

Source: Plusmagazine

Au cours des dernières décennies, les boîtes de nuit se sont révélées être de véritables laboratoires des nouvelles tendances et des évolutions sociales. Une exposition au Musée du Design ADAM de Bruxelles nous donne un aperçu de quelques boîtes de nuit emblématiques de 1960 à nos jours.

Clubbing de 1960 à aujourd'hui

© Vincent Everarts

"Nous avons commencé notre recherche de la culture du club dans les années 60. Les boîtes de nuit existent depuis les années 1920, mais depuis 1960, la culture des jeunes a vraiment percé et les discothèques sont devenues des lieux de divertissement où les gens se rencontrent et où architectes, designers et artistes peuvent expérimenter à fond ", explique le conservateur Jochen Eisenbrand.

Expérimenter

Clubbing de 1960 à aujourd'hui

© Vincent Everarts

Notre visite à travers la culture du club commence à l'entrée reconstruite - un tunnel noir avec des néons roses - du Mach 2, un club à Florence. En Italie, le design Radical était en vogue dans les années 1960. Un groupe d'architectes marxistes n'a pas voulu concevoir des objets à vendre, mais s'est d'autant plus volontiers lancé dans la conception de discothèques. Le Piper Pub de Turin et l'Altro Mondo de Rome se distinguent par leur conception flexible et démocratique, qui ouvre les discothèques à divers événements. Le Bamba Issa de la station balnéaire de Forte dei Marmi changeait même de thème chaque été et invitait des artistes à exposer et à se produire. Un phénomène similaire se produit à New York dans les années 1960 : des boîtes de nuit comme l'Electric circus expérimentent des projections vidéo pour offrir aux visiteurs une expérience unique. La musique jouée à l'époque était encore très variée et va du rock au funk, en passant par le soul, l'afro, le latin et le jazz. Depuis le début de la disco dans les années 70, la musique de danse est devenue un genre à part entière. Vous pouvez en faire l'expérience dans l'installation sonore et lumineuse avec des fragments de musique de quatre décennies différentes (pré-disco, disco, house et techno).

Clubbing de 1960 à aujourd'hui

© Dan Lecca

À voir

Dans les années 1970, la discothèque est devenue un institut de la vie nocturne. La disco la plus célèbre de tous les temps, Studio 54, était peut-être l'endroit où l'on allait pour être vu. Les videurs décidaient qui était assez "branché" pour être autorisé à entrer. Dans d'autres clubs de New York, les choses sont devenues plus expérimentales et des artistes comme Keith Haring ont organisé des expositions avec d'autres artistes. A quelques exceptions près, il y avait principalement du disco sur les playlists des DJs. Le film Saturday Night Fever (1977) a été le point culminant de l'engouement pour la disco. L'expo juxtapose un John Travolta dansant avec un un clip d'actualités dans laquelle le DJ de radio rock américain Steve Dahl fait exploser de nombreux disques disco pour protester contre la musique à sens unique qu'offre la vie nocturne.

Disco Demolition, July 12, 1979

Disco Demolition, July 12, 1979 © Diane Alexander White

Nouveaux beats

A partir des années 80, les influences belges s'installent dans le monde des clubs. Avec la New Beat, les DJ belges développent le précurseur de la techno européenne. Les Six d'Anvers, dont Walter Van Beirendonck, ont organisé leur premier défilé de mode à Mirano à Bruxelles. Van Beirendonck a également trouvé son inspiration et son marché à la New Beat Generation.

Clubbing de 1960 à aujourd'hui

© Timothy Hursley

Le Berlin d'après la chute du mur était aussi un terrain fertile pour de nouvelles sous-cultures et discothèques. Les clubs et les soirées techno se sont transformés en grades et sont devenus des attractions touristiques constantes. Les DJs deviennent des stars et ont une base de fans solide. Au 21ème siècle, les discothèques en briques ont de plus en plus de difficultés à cause de la hausse des prix de l'immobilier et de l'Internet. En conséquence, l'accent est mis davantage sur les festivals de danse et de nouveaux concepts de clubs sont en cours de développement : installations sonores mobiles, discothèques pop-up flottantes, espaces de travail en commun qui se transforment en timbres de danse la nuit, etc.

Clubbing de 1960 à aujourd'hui

© Paolo Mussat Sartor

Night Fever. Designing Club Culture 1960 - Du 21/11/2018 au 5/5/2019 au ADAM Brussels Design Museum, Place de Belgique 1, 1020 Bruxelles (Heysel). Lu-Di, 10-18 heure. 10 euros. www.adamuseum.be

Nos partenaires