C'est une petite bicoque de Coxyde, une maison de pêcheur comme il en existait tant à proximité de la mer. L'estaminet "de Peerdevisscher" est une institution qui ne paie pas de mine, mais où la réservation est aussi nécessaire que dans les plus grands restaurants. Le menu y est des plus succinct : ici, on vient avant tout pour manger des solettes cuites au beurre et accompagnées de frites, après s'être régalé de crevettes épluchées avec les doigts et accompagnées de bière rouge et acide. Pour beaucoup, la gastronomie du littoral belge tient en ces quelques lignes savoureuses, auxquelles il faut ajouter les gaufres ou glaces dégustées sous les embruns de la digue.

Il y a pourtant bien plus à en dire : depuis quelques années, le secteur de l'assiette y connait une belle évolution. Afin de mieux la faire connaître, les services touristiques du Westtoer ont édité un petit journal et lancé la campagne "Les saveurs du Littoral". L'objectif ? Mettre à l'honneur les produits typiques de la mer du Nord et ceux qui les travaillent. "Peu de gens savent par exemple que la Côte possède plusieurs restaurants étoilés", détaille Dirk Marteel, chargé de communication pour le Westtoer. Ceux-ci sont au nombre de six : L'Hostellerie le Fox** (La Panne), Bartholomeus** (Knokke), M-Bistro* (Nieuport), Carcasse* (Saint-Idesbald), Sel Gris* et Cuines 33*(Knokke). "A cela s'ajoutent des dizaines de petits restaurants de qualité où l'accueil est volontairement plus décontracté, presque familial... Ce qui ne veut pas dire qu'on n'y mange plus mal, loin de là !"

Des produits de qualité... à découvrir

Autant d'adresses ayant pour point commun une même philosophie : "de la mer à l'assiette". L'idée est ici d'utiliser avant tout des poissons et des fruits de mer locaux, de saison, en provenance directe des flots tout proches. Des produits autrefois sous-estimés mais dont la réputation commence tout doucement à faire son chemin, jusqu'au plus grandes tables wallonnes. Christophe Pauly, dont le restaurant "Le Coq aux champs" à Tinlot est également estampillé d'une étoile, est ainsi devenu "North Sea Chef", ambassadeur des poissons et autres délices de la mer du Nord. "Durant ma formation, on nous encourageait à nous fournir en Bretagne mais, dans ma pratique, je me suis de plus en plus tourné vers des produits régionaux et tirés de circuits courts ; j'en suis venu à me pencher sur les poissons du littoral belge, explique-t-il. Il y avait déjà un lien affectif qui me reliait à la Côte, un peu comme tous les Belges, mais je n'aurais pas choisi ces produits si je ne m'y retrouvais pas sur le plan qualitatif. Les huîtres d'Ostende sont par exemple excellentes, même si la production est limitée. A cela s'ajoute aussi toute la notion de pêche durable, d'une valorisation du travail du pêcheur..."

Les chefs et pêcheurs participants au projet prennent en effet à coeur de limiter le gaspillage, notamment en cherchant de nouvelles manières de cuisiner des poissons méconnus et (injustement) peu consommés, jadis considérés comme prises indésirables. "Il y a par exemple le cas de la roussette, qui est un excellent poisson quand elle est bien préparée !" De quoi soumettre ses papilles à de nouvelles expériences gustatives et découvrir la vitalité de la gastronomie belge !

Plus d'infos :

Agenda gourmand, conseils, bonnes adresses et calendrier du poisson disponible sur www.saveursdulittoral.be.