Lors de cette nocturne, un millier de jeunes artistes - toutes disciplines confondues - s'inspirent des collections et des expositions du moment pour transformer les musées participants en véritables terrains de jeu. Une occasion unique pour les visiteurs de découvrir, de nuit, des propositions imprévisibles dans une atmosphère électrisante, promettent les organisateurs.

Une centaine d'animations

Plus d'une centaine d'animations mettront la jeune création à l'honneur: des concerts, des performances, des installations artistiques, des films, de la magie noire, des oeuvres qui parlent ou encore une méduse lumineuse géante ! Au Musée de l'Armée, par exemple, les élèves de la section mode de l'Institut Bischoffsheim présenteront leur vision de la Libération à travers un défilé de créations uniques ; au Musée de la BD, la Plus Grande Kermesse du Monde transformera l'endroit en une véritable fête foraine, avec ses jeux originaux, ses récompenses et ses dégustations étranges ; au Musée de la banque nationale, un spectacle multidisciplinaire entre musique, slam et danse contemporaine fera rimer argent et poésie...

Museum Night Fever
© Museum Night Fever

Des afterparties

Cinq afterparties clôtureront la nuit entre musique et performances audiovisuelles dans 5 musées participants (MIMA, Musée de l'Armée, experience.brussels, WIELS et Halles Saint-Géry). Des navettes STIB assureront le relais entre les différents musées au départ de la Place Royale. En service également, trois bus rétro du Musée du Tram. Et sur le parcours, de nombreux foodtrucks pour les gourmands.

Museum Night Fever
© Museum Night Fever

Les participants

Les musées qui répondent à nouveau à l'appel de la nuit cette année sont le Art et marges musée, Autoworld, le Musée de la Banque Nationale, Choco-Story Brussels, la CINEMATEK, le CIVA, le Palais du Coudenberg, experience.brussels, la Fondation Boghossian (Villa Empain), la Garde-Robe de Manneken Pis, les Halles Saint-Géry, ING Art Center, la Maison du Roi, le MIMA, le Momuse (musée communal de Molenbeek), le Musée de l'Armée, le Musée des Arbalétriers, le Musée Juif de Belgique, le Musée Mode & Dentelle et le WIELS. Pour la toute première fois, le Musée des Egouts et la Fondation A Stichting, lieu dédié à la photographie, participent à l'évènement. Certains musées font aussi leur retour après une période d'absence : le Musée de la BD, Botanique, la Centrale for Contemporary Art, le Musée d'art fantastique et Train World.

Quelques aménagements contre le coronavirus

La 13e édition de la Museum Night Fever est maintenue avec quelques aménagements pour respecter les mesures préventives contre la propagation du coronavirus, ont annoncé les organisateurs.

Le musée de l'Armée, Autoworld, le centre d'architecture CIVA, experience.brussels, le Millennium Iconoclast Museum of Art (MIMA), les Halles Saint-Géry et Train World, sept institutions qui peuvent accueillir plus de 1.000 visiteurs, "feront l'objet d'un comptage strict" pour réduire leur capacité à 900 personnes maximum.

Quatre autres ont, eux, décidé d'annuler leur participation. Il s'agit des musées BELvue, La Monnaie, Maison de l'Histoire Européenne et du Parlamentarium.

Un comptage sera mis en place à chaque entrée et sortie des musées participants, qui appliqueront par ailleurs les mesures sanitaires recommandées par l'Organisation mondiale de la Santé. La vigilance sera également renforcée dans les navettes.

Plusieurs musées à Bruxelles. Le 14/3, de 19h à 01h + 5 afterparties. Prix du pass: 13 € en prévente / 17 €. Programme complet : www.museumnightfever.be