Sur une route traditionnelle pour vélo, vous êtes souvent amenés à faire des boucles, avec une distance et un itinéraire fixe. Mais avec ce système, ce n'est plus le cas.

L'idée d'origine vient du Limbourg . Le Limbourg compte ainsi 1800 kilomètres de pistes cyclables. C'est l'exemple même du système des points nodaux.

Mais comment fonctionne ce système ?

Les points nodaux (ou noeuds) se matérialisent par des bornes nurmérotées le long des pistes. On a attribué un numéro à chaque noeud de pistes cyclables. Vous retrouverez les numéros sur la carte des pistes cyclables du Limbourg (avec le livret d'informations). Elle reprend également les distances entre les différents noeuds, les degrés de déclivité, les parties sans voitures, les liaisons avec le centre des communes et encore de nombreuses autres informations. Il ne vous reste plus qu'à tracer le parcours d'une randonnée à vélo qui réponde à vos désirs et à votre condition physique, à noter les noeuds sur un bout de papier et à enfourcher votre vélo pour une randonnée à vélo bienfaisante.

Le concept est utilisé en Flandre et dans les régions voisines des Pays-Bas et en Allemagne. En Wallonie, seuls les cantons de l'est sont concernés. Et pourquoi ne pas allez voir entre Geer et Meuse ? Il vous suffit de cliquer ici. La sncb propose aussi des arrangements spéciaux. Cliquez ici. Et pour une vue plus générale de l'offre en Flandre, c'est par ici.

Vous pouvez trouver ces numéros de noeuds, non seulement sur les cartes cyclistes mais aussi physiquement, le long des routes cyclables (aux intersections surtout). Cherchez les panneaux bleus dans le Limbourg ou vert pour le reste de la Flandre. Vous saurez alors quel chemin suivre pour vous rendre au noeud voisin. A chaque intersection, vous retrouverez aussi une carte de la région où tous les noeuds sont représentés. La carte indique également la distance entre les noeuds.

Le petit plus limbourgeois

La province du Limbourg montre encore l'exemple en proposant 11 points d'accueil où les cyclistes trouveront :

un grand parking, une aire de pique-nique, un lieu de réparation de vélos, la possibilité de louer un vélo, des sanitaires et un café. Il y a aussi des distributeurs automatiques de cartes vélo ou une station météo !

Sur une route traditionnelle pour vélo, vous êtes souvent amenés à faire des boucles, avec une distance et un itinéraire fixe. Mais avec ce système, ce n'est plus le cas. L'idée d'origine vient du Limbourg . Le Limbourg compte ainsi 1800 kilomètres de pistes cyclables. C'est l'exemple même du système des points nodaux.Les points nodaux (ou noeuds) se matérialisent par des bornes nurmérotées le long des pistes. On a attribué un numéro à chaque noeud de pistes cyclables. Vous retrouverez les numéros sur la carte des pistes cyclables du Limbourg (avec le livret d'informations). Elle reprend également les distances entre les différents noeuds, les degrés de déclivité, les parties sans voitures, les liaisons avec le centre des communes et encore de nombreuses autres informations. Il ne vous reste plus qu'à tracer le parcours d'une randonnée à vélo qui réponde à vos désirs et à votre condition physique, à noter les noeuds sur un bout de papier et à enfourcher votre vélo pour une randonnée à vélo bienfaisante.Vous pouvez trouver ces numéros de noeuds, non seulement sur les cartes cyclistes mais aussi physiquement, le long des routes cyclables (aux intersections surtout). Cherchez les panneaux bleus dans le Limbourg ou vert pour le reste de la Flandre. Vous saurez alors quel chemin suivre pour vous rendre au noeud voisin. A chaque intersection, vous retrouverez aussi une carte de la région où tous les noeuds sont représentés. La carte indique également la distance entre les noeuds.