Vous prévoyez un voyage à Saint-Jacques de Compostelle ? Voici deux bonnes nouvelles ! D'abord, 2010 est une année sainte à Compostelle, car la fête de la Saint-Jacques tombe cette année un dimanche (le 25 juillet). Ensuite, vous pouvez désormais démarrer votre périple en Belgique. La Vlaams genootschap van Santiago de Compostela et à l'Association belge des amis de Saint Jacques de Compostelle, ont cartographié et décrit en détail les chemins de pèlerinage historiques de Belgique, tout en renseignant des possibilités d'hébergement intéressantes.

" Il est impossible de retrouver le tracé précis des chemins historiques, explique Paul De Marez, un fonctionnaire à la ville de Courtrai qui a collaboré au développement de la Via Brugensis, reliant Sluis à Sebourg, dans le nord de la France. La grande époque des pèlerinages se situait entre 1100 et 1400, or le paysage a beaucoup changé depuis." Au mois d'août, pour fêter sa pension, Paul De Marez ira à pied jusqu'à Compostelle.

" Nous respectons l'histoire. Pour les nouvelles routes, nous avons relié les endroits historiques qui jouaient un rôle lors des pèlerinages au Moyen Âge (villes, abbayes, églises, lieux d'hébergement...) via les réseaux de randonnée existants, les sentiers RAVeL et les routes GR. "

En compagnie de Paul De Marez, nous avons parcouru trois tronçons de la Via Brugensis. Il s'agit de trajets d'environ 20 km, soit des excursions d'une journée. L'idée est de nous rendre en voiture ou en train jusqu'au point d'arrivée et d'emprunter les transports en commun jusqu'au point de départ. Nous marchons ensuite jusqu'au point d'arrivée.

Sluis - Bruges : 23 km

Une délicieuse excursion printanière à travers les polders, au nord de Bruges. Cette partie de la Via Brugensis emprunte des tronçons de la Damse Vaart. Très vite, nous sommes confrontés à la tradition des pèlerins. Le bac que nous prenons pour traverser le canal s'appelle Kobus (de Jacobus, comme à Compostelle). La pittoresque petite église du village, aujourd'hui perdue dans le polder, a joué un grand rôle dans les pèlerinages. Après avoir traversé Damme, nous partons en direction de Bruges et traversons le coeur de la Venise du Nord. Dans la Moerstraat, nous apercevons les premières coquilles Saint-Jacques, dans un bas-relief, sur la façade du n° 40. Dans cette même rue nous attend la grande église Saint-Jacques, qui a été l'un des principaux points de départ des pèlerinages pour Compostelle au Moyen Âge.

Les peintures et les statues de l'église en attestent. " Remarquez la taille impressionnante des églises de Saint-Jacques, souligne notre guide. Elles devaient servir à accueillir des centaines de pèlerins. " A deux pas de notre route, on trouve le charmant village blanc de Lissewege, qui accueille une imposante église. Sa présence serait due aux donations de riches pèlerins scandinaves.

Dans l'église, l'une des voûtes aboutit à une représentation de Baphomet, le dieu à la tête de chat. Un indice prouvant que les Templiers sont également passés par ici.

Départ et arrivée : rendez-vous à Bruges en voiture ou en train. A la gare, prenez le bus jusqu'à Sluis (bus De Lijn, ligne 42, toutes les heures). La route vous ramène à Bruges.

Lichtervelde - Roulers : 18 km

Ce tronçon qui traverse le coeur de la Flandre occidentale commence dans une église de Saint-Jacques, sur le Markt, à Lichtervelde. Nous marchons à travers champs jusqu'à Gits, où nous attend une nouvelle église de Saint-Jacques. Si vous n'avez pas l'intention de vous rendre à Compostelle, cette petite église vous en donnera un avant-goût : la grande statue en bois de Saint-Jacques est une copie fidèle de la statue de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. A partir de Gits, la route longe des ruisseaux sinueux (Onledebeek et Krommebeek) et coupe les faubourgs industriels de Roulers pour aboutir au magnifique domaine provincial de Sterrebos. Ce beau domaine s'étend autour de l'un des plus beaux châteaux Renaissance de Belgique.

Départ et arrivée : prenez le train ou la voiture jusqu'à Roulers, puis le train jusqu'à Lichtervelde, où vous vous rendez à pied jusqu'au point de départ (Markt). Au point d'arrivée (Sterrebos), vous pouvez prendre le bus De Lijn 6 ou 7 jusqu'à la gare de Roulers.

Pecq - Tournai - Antoing : 18 km

Une route chargée d'histoire qui longe en grande partie l'Escaut. A Pecq, nous regagnons la rive de l'Escaut, à l'endroit où se rejoignent la Via Scaldea (depuis Gand) et la Via Brugensis. Nous suivons le fleuve et, au bout de 2 bons kilomètres, nous tombons sur la magnifique petite église romane d'Esquelmes. Nous atteignons Tournai par le Pont des Trous. Au Moyen Âge, la ville constituait une importante étape pour les pèlerins. On le remarque une fois de plus à la taille imposante de l'église Saint-Jacques, qui remonte au XIIe siècle. Ici, pas de problème pour trouver des représentations du saint, de son bâton de pèlerin et de ses coquilles. Pour traverser Tournai, nous suivons l'itinéraire historique des pèlerins grâce aux coquilles de cuivre que la ville a fait placer sur les trottoirs. A l'extérieur de Tournai, nous retrouvons l'Escaut, que nous longeons sur 7 km, jusqu'à Antoing.

Depuis des siècles, cette petite ville est la capitale du Pays Blanc, la région des carrières calcaires et de l'industrie du ciment. Nous arrivons à Antoing, dominé par le magnifique château néogothique des Princes de Ligne (qui en sont toujours propriétaires), transformé par Violet-le-Duc.

Départ et arrivée : prenez le train ou la voiture jusqu'à Tournai et, à la gare, prenez le bus pour Pecq, ligne 2 Tournai-Mouscron du TEC (toutes les 2 heures). A Antoing, reprenez le train pour Tournai.

Guides pratiques

L'Association belge des amis de Saint-Jacques de Compostelle propose des guides sur la Via Mosana, la Via Gallia Belgica et la Via Thiérache (12,50 euros chaque), sur la Via Brabantica (9 euros) et les routes GR 126 et 14 (15 euro chaque). Celui sur la Via Brugensis paraîtra en mai. A commander via tel. 063 57 03 36 ou librairiestjacques@gmail.com

La Vlaams genootschap van Santiago de Compostela a édité les guides sur la Via Monastica et la Via Brugensis (itinéraires avec cartes et possibilités d'hébergement). Prix : 10 euro. A commander via verkoopdienst@compostelagenootschap.be ou tel. 015 29 84 36 (le sam de 10 à 16 h).

La plupart des églises de Saint-Jacques sont ouvertes toute la journée. Celle de Bruges est ouverte du 1/4 au 15/9 de 10 à 13 h et de 14 à 18 h.

Vous prévoyez un voyage à Saint-Jacques de Compostelle ? Voici deux bonnes nouvelles ! D'abord, 2010 est une année sainte à Compostelle, car la fête de la Saint-Jacques tombe cette année un dimanche (le 25 juillet). Ensuite, vous pouvez désormais démarrer votre périple en Belgique. La Vlaams genootschap van Santiago de Compostela et à l'Association belge des amis de Saint Jacques de Compostelle, ont cartographié et décrit en détail les chemins de pèlerinage historiques de Belgique, tout en renseignant des possibilités d'hébergement intéressantes." Il est impossible de retrouver le tracé précis des chemins historiques, explique Paul De Marez, un fonctionnaire à la ville de Courtrai qui a collaboré au développement de la Via Brugensis, reliant Sluis à Sebourg, dans le nord de la France. La grande époque des pèlerinages se situait entre 1100 et 1400, or le paysage a beaucoup changé depuis." Au mois d'août, pour fêter sa pension, Paul De Marez ira à pied jusqu'à Compostelle. " Nous respectons l'histoire. Pour les nouvelles routes, nous avons relié les endroits historiques qui jouaient un rôle lors des pèlerinages au Moyen Âge (villes, abbayes, églises, lieux d'hébergement...) via les réseaux de randonnée existants, les sentiers RAVeL et les routes GR. " En compagnie de Paul De Marez, nous avons parcouru trois tronçons de la Via Brugensis. Il s'agit de trajets d'environ 20 km, soit des excursions d'une journée. L'idée est de nous rendre en voiture ou en train jusqu'au point d'arrivée et d'emprunter les transports en commun jusqu'au point de départ. Nous marchons ensuite jusqu'au point d'arrivée. Une délicieuse excursion printanière à travers les polders, au nord de Bruges. Cette partie de la Via Brugensis emprunte des tronçons de la Damse Vaart. Très vite, nous sommes confrontés à la tradition des pèlerins. Le bac que nous prenons pour traverser le canal s'appelle Kobus (de Jacobus, comme à Compostelle). La pittoresque petite église du village, aujourd'hui perdue dans le polder, a joué un grand rôle dans les pèlerinages. Après avoir traversé Damme, nous partons en direction de Bruges et traversons le coeur de la Venise du Nord. Dans la Moerstraat, nous apercevons les premières coquilles Saint-Jacques, dans un bas-relief, sur la façade du n° 40. Dans cette même rue nous attend la grande église Saint-Jacques, qui a été l'un des principaux points de départ des pèlerinages pour Compostelle au Moyen Âge. Les peintures et les statues de l'église en attestent. " Remarquez la taille impressionnante des églises de Saint-Jacques, souligne notre guide. Elles devaient servir à accueillir des centaines de pèlerins. " A deux pas de notre route, on trouve le charmant village blanc de Lissewege, qui accueille une imposante église. Sa présence serait due aux donations de riches pèlerins scandinaves. Dans l'église, l'une des voûtes aboutit à une représentation de Baphomet, le dieu à la tête de chat. Un indice prouvant que les Templiers sont également passés par ici. Départ et arrivée : rendez-vous à Bruges en voiture ou en train. A la gare, prenez le bus jusqu'à Sluis (bus De Lijn, ligne 42, toutes les heures). La route vous ramène à Bruges. Ce tronçon qui traverse le coeur de la Flandre occidentale commence dans une église de Saint-Jacques, sur le Markt, à Lichtervelde. Nous marchons à travers champs jusqu'à Gits, où nous attend une nouvelle église de Saint-Jacques. Si vous n'avez pas l'intention de vous rendre à Compostelle, cette petite église vous en donnera un avant-goût : la grande statue en bois de Saint-Jacques est une copie fidèle de la statue de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle. A partir de Gits, la route longe des ruisseaux sinueux (Onledebeek et Krommebeek) et coupe les faubourgs industriels de Roulers pour aboutir au magnifique domaine provincial de Sterrebos. Ce beau domaine s'étend autour de l'un des plus beaux châteaux Renaissance de Belgique. Départ et arrivée : prenez le train ou la voiture jusqu'à Roulers, puis le train jusqu'à Lichtervelde, où vous vous rendez à pied jusqu'au point de départ (Markt). Au point d'arrivée (Sterrebos), vous pouvez prendre le bus De Lijn 6 ou 7 jusqu'à la gare de Roulers. Une route chargée d'histoire qui longe en grande partie l'Escaut. A Pecq, nous regagnons la rive de l'Escaut, à l'endroit où se rejoignent la Via Scaldea (depuis Gand) et la Via Brugensis. Nous suivons le fleuve et, au bout de 2 bons kilomètres, nous tombons sur la magnifique petite église romane d'Esquelmes. Nous atteignons Tournai par le Pont des Trous. Au Moyen Âge, la ville constituait une importante étape pour les pèlerins. On le remarque une fois de plus à la taille imposante de l'église Saint-Jacques, qui remonte au XIIe siècle. Ici, pas de problème pour trouver des représentations du saint, de son bâton de pèlerin et de ses coquilles. Pour traverser Tournai, nous suivons l'itinéraire historique des pèlerins grâce aux coquilles de cuivre que la ville a fait placer sur les trottoirs. A l'extérieur de Tournai, nous retrouvons l'Escaut, que nous longeons sur 7 km, jusqu'à Antoing. Depuis des siècles, cette petite ville est la capitale du Pays Blanc, la région des carrières calcaires et de l'industrie du ciment. Nous arrivons à Antoing, dominé par le magnifique château néogothique des Princes de Ligne (qui en sont toujours propriétaires), transformé par Violet-le-Duc.Départ et arrivée : prenez le train ou la voiture jusqu'à Tournai et, à la gare, prenez le bus pour Pecq, ligne 2 Tournai-Mouscron du TEC (toutes les 2 heures). A Antoing, reprenez le train pour Tournai.