Vous aimez plonger vos mains dans le terreau, prendre soin de vos parterres de fleurs, sous le soleil brillant (quand il n'est pas timide) d'un beau mois de juillet. Et vous n'êtes pas le seul. Votre jardin constitue un véritable écosystème - le paradis des insectes - et certains d'entre eux vous rendront de précieux services dans l'entretien de votre pelouse et de vos plantes.

Encourager cette biodiversité permet en effet un certain équilibre naturel entre les espèces, qui favorisera la bonne santé de votre jardin, notamment grâce à la présence des insectes pollinisateurs, auxiliaires/consommateurs et éboueurs.

Insectes pollinisateurs

Les fleurs, incapables de se déplacer, ne parviennent pas à diffuser seules le pollen chez leurs voisines. C'est à ce moment qu'entrent en scène des insectes volants - tels que l'abeille, le bourdon ou le papillon - qui affectionnent tout particulièrement le pollen et le nectar. En butinant les pousses colorées et parfumées, et en voltigeant de fleur en fleur, les insectes assurent donc leur pollinisation et leur reproduction. Sans oublier que ces insectes pollinisateurs, en s'approchant de vos légumes ou de vos arbres fruitiers, vont favoriser leur goût, leur conservation et leur résistance.

Insectes auxiliaires/consommateurs

Les insectes, souvent en bas de la chaîne alimentaire, se nourrissent essentiellement de végétaux. Voir apparaître quelques trous dans vos feuilles et vos choux est donc le signe de la présence de nos amis microscopiques. Sachez cependant faire fis de ces désagréments, car l'insecte reste un consommateur primaire qui servira aussi de nourriture à de nombreux animaux. En Belgique par exemple, la mésange ou le rouge-gorge en sont friands. Évitez donc de pulvériser du pesticide, car sans insecte, la faune serait menacée de disparition.

Insectes éboueurs

Certaines espèces d'insectes se débarrasseront volontiers de la matière organique morte qui tapisse votre pelouse. Ils vont même jusqu'à la recycler ! Ainsi, les fourmis mangent les animaux morts, le bousier (comme son nom l'indique) se nourrit d'excréments, et d'autres espèces d'insectes décomposent les végétaux de la litière. Grâce à ces éboueurs, vous obtenez ainsi du terreau naturel qui va fertiliser vos jardins.

Quels insectes sont les amis de vos jardins ?

  • Les coccinelles : Elles sont connues pour réguler et limiter le nombre de pucerons, de chenilles ou d'acariens qui peuvent parfois faire des dégâts à vos plantes.
  • Les perce-oreilles : Ils sont des auxiliaires polyphages importants, puisqu'ils peuvent aussi bien consommer des champignons microscopiques que des pucerons ou oeufs de limace.
  • Les chrysopes : Les chrysopes sont également de précieuses alliées pour les jardiniers. Cachées dans les capucines, l'aneth ou le fenouil, leurs larves se débarrasseront des pucerons, des mouches blanches et des cochenilles.
  • Les carabes : Larves comme adultes consomment les limaces, les escargots, les pucerons ou encore les chenilles.
  • Les syrphes : Trop souvent oubliés, les syrphes sont des insectes pollinisateurs utiles à la reproduction des plantes, au même titre que l'abeille et le bourdon. Leurs larves, quant à elles, jouent un rôle d'auxiliaire puisqu'elles dévorent les pucerons.

Source : Les Amis de la Terre