Si vous possédez un jardin, ou même si vous n'avez que des jardinières, vous pouvez retrouver vos tendres plantations saccagées en quelques nuits, avec une belle signature gluante... Pas question de rester inactif face à cette attaque en règle. La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de garder les limaces relativement à distance, en testant divers moyens sans conséquences pour l'environnement. Comme c'est lorsqu'il fait sombre et/ou humide que ces bestioles sont actives, c'est donc surtout la nuit qu'il faut les cueillir. Ou parfois la journée, lorsqu'il pleut.

1. La chasse aux oeufs

La ponte commence en avril et une limace peut produire jusqu'à 400 oeufs. Pas de quartier donc si vous apercevez des petites boules blanches dans la terre ou dans les jardinières. Ôtez-les.

2. Les odeurs

Certaines odeurs fortes les révulsent: planter à proximité de vos plantes de la sauge, des capucines, du thym ou de la lavande.

3. Leurs prédateurs

Grives, merles, crapauds, araignées et certains petits oiseaux en sont friands. Rendez-leur votre jardin accueillant. Si vous avez des poules, laissez-les vagabonder dans le jardin en hiver ou à certains moments de la journée.

4. Les obstacles

Les limaces n'aiment pas la difficulté. Entourer les plantes de cendres, d'écailles d'oeufs ou de gravier peut les décourager.

5. La feuille de rhubarbe ou de chou

Déposez le soir une grande feuille de rhubarbe ou de chou près des salades ou des pétunias. Le lendemain matin, jetez la feuille sur laquelle plusieurs limaces se sont agglutinées au compost. Alternative pour le même effet: une planchette, sous laquelle vous placez quelques pelures de pommes de terre.

6. La bière

Elles craquent pour l'odeur de la levure. Piégez-les en plaçant sur leur chemin des soucoupes remplies de bières. Elles vont s'y saouler puis s'y noyer.

7. Les granulés (bio! )

Si les moyens naturels ne fonctionnent pas, vous pouvez vous rabattre sur des granulés anti limaces. Optez pour du bio afin de ne pas nuire aux autres hôtes du jardin.

Si vous possédez un jardin, ou même si vous n'avez que des jardinières, vous pouvez retrouver vos tendres plantations saccagées en quelques nuits, avec une belle signature gluante... Pas question de rester inactif face à cette attaque en règle. La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de garder les limaces relativement à distance, en testant divers moyens sans conséquences pour l'environnement. Comme c'est lorsqu'il fait sombre et/ou humide que ces bestioles sont actives, c'est donc surtout la nuit qu'il faut les cueillir. Ou parfois la journée, lorsqu'il pleut.La ponte commence en avril et une limace peut produire jusqu'à 400 oeufs. Pas de quartier donc si vous apercevez des petites boules blanches dans la terre ou dans les jardinières. Ôtez-les.Certaines odeurs fortes les révulsent: planter à proximité de vos plantes de la sauge, des capucines, du thym ou de la lavande.Grives, merles, crapauds, araignées et certains petits oiseaux en sont friands. Rendez-leur votre jardin accueillant. Si vous avez des poules, laissez-les vagabonder dans le jardin en hiver ou à certains moments de la journée.Les limaces n'aiment pas la difficulté. Entourer les plantes de cendres, d'écailles d'oeufs ou de gravier peut les décourager.Déposez le soir une grande feuille de rhubarbe ou de chou près des salades ou des pétunias. Le lendemain matin, jetez la feuille sur laquelle plusieurs limaces se sont agglutinées au compost. Alternative pour le même effet: une planchette, sous laquelle vous placez quelques pelures de pommes de terre.Elles craquent pour l'odeur de la levure. Piégez-les en plaçant sur leur chemin des soucoupes remplies de bières. Elles vont s'y saouler puis s'y noyer.Si les moyens naturels ne fonctionnent pas, vous pouvez vous rabattre sur des granulés anti limaces. Optez pour du bio afin de ne pas nuire aux autres hôtes du jardin.