Originaire des hautes terres tropicales andines (en Amérique du Sud), là où le climat lui est favorable, la tomate n'a jamais développé les déclencheurs chimiques nécessaires à l'accélération de sa maturation. Des déclencheurs généralement produits à mesure que les jours raccourcissent et que les températures chutent. C'est une des raisons pour lesquelles un plant de tomates va continuellement produire des fleurs et des fruits, jusqu'à ce que le gel vienne interrompre ce cycle de production. De nombreux fruits meurent avant même d'être arrivés à maturation... Mais comment éviter ces pertes inutiles?

Étêtez la tige principale en fin de saison

En fin de saison, de préférence en août, étêtez la tige principale afin d'éviter que la plante ne s'épuise en produisant des tomates qui n'auront pas le temps de mûrir. Pour cela, pincez l'extrémité de la tige principale après le 4e ou le 5e bouquet de fleurs.

Si vos plants sont déjà beaucoup plus grands que cela, pincez les extrémités de croissance quelle que soit la hauteur et retirez tous les fruits verts qui n'ont pas encore atteint leur taille adulte.

De cette façon, plutôt que de gaspiller ses ressources à faire pousser de nouveaux fruits, la plante concentrera ses efforts dans la maturation des fruits qu'elle aura déjà produit. Autre avantage : la réduction du nombre de fruits accélère non seulement la maturation des tomates, mais améliore également la saveur, la taille et la teneur en éléments nutritifs de la récolte.

Induire du stress

Une autre façon de canaliser l'énergie de la plante vers la maturation des fruits est d'induire le stress. En effet, lorsque la plante se sent menacée, elle répondra en accélérant la maturation de ses fruits, afin d'assurer l'avenir de la prochaine génération de plants grâce aux graines de ces fruits. Pour induire ce stress, deux techniques :

  • Réduire progressivement la quantité d'eau que vous utilisez pour les arroser : il est important de le faire progressivement, et lentement, afin de donner aux plantes le temps de s'adapter, car un arrosage irrégulier peut provoquer des déformations de la récolte, telles que des fruits fendus (trop d'eau) ou la pourriture de la fleur (trop peu d'eau).
  • Réduire le volume racinaire grâce à la technique de Root trimming : il suffit de creuse dans le sol autour de la plante avec une bêche, à environ 50 cm de la tige principale, ce qui coupera les racines les plus externes. Faites le tour jusqu'à ce que vous ayez un anneau autour de chaque plante.

Effeuillez éventuellement vos plants en fin de saison

En fin de saison, effeuillez éventuellement vos plants de tomate afin de permettre au soleil plus rare de passer entre les branches pour faire mûrir les fruits.

Attention, ne supprimez pas trop de feuilles d'un coup, cela pourrait affaiblir le plant.

Originaire des hautes terres tropicales andines (en Amérique du Sud), là où le climat lui est favorable, la tomate n'a jamais développé les déclencheurs chimiques nécessaires à l'accélération de sa maturation. Des déclencheurs généralement produits à mesure que les jours raccourcissent et que les températures chutent. C'est une des raisons pour lesquelles un plant de tomates va continuellement produire des fleurs et des fruits, jusqu'à ce que le gel vienne interrompre ce cycle de production. De nombreux fruits meurent avant même d'être arrivés à maturation... Mais comment éviter ces pertes inutiles?En fin de saison, de préférence en août, étêtez la tige principale afin d'éviter que la plante ne s'épuise en produisant des tomates qui n'auront pas le temps de mûrir. Pour cela, pincez l'extrémité de la tige principale après le 4e ou le 5e bouquet de fleurs.Si vos plants sont déjà beaucoup plus grands que cela, pincez les extrémités de croissance quelle que soit la hauteur et retirez tous les fruits verts qui n'ont pas encore atteint leur taille adulte.De cette façon, plutôt que de gaspiller ses ressources à faire pousser de nouveaux fruits, la plante concentrera ses efforts dans la maturation des fruits qu'elle aura déjà produit. Autre avantage : la réduction du nombre de fruits accélère non seulement la maturation des tomates, mais améliore également la saveur, la taille et la teneur en éléments nutritifs de la récolte.Une autre façon de canaliser l'énergie de la plante vers la maturation des fruits est d'induire le stress. En effet, lorsque la plante se sent menacée, elle répondra en accélérant la maturation de ses fruits, afin d'assurer l'avenir de la prochaine génération de plants grâce aux graines de ces fruits. Pour induire ce stress, deux techniques : En fin de saison, effeuillez éventuellement vos plants de tomate afin de permettre au soleil plus rare de passer entre les branches pour faire mûrir les fruits.Attention, ne supprimez pas trop de feuilles d'un coup, cela pourrait affaiblir le plant.