C'est un troquet de la Côte qui ne regarde pas la mer, sorte de bref couloir où les murs lambrissés sont ponctués de petites appliques aux abats jours plissés. Où les tables en bois verni s'enorgueillissent de leur patine, un peu plus marquée à l'endroit où s'échouent les assiettes jour après jour, et ici ils sont tous ouvrables. Où les banquettes en skaï d'un rouge délavé s'affaissent paresseusement en laissant entrevoir l'une ou l'autre malencontreuse déchirure. C'est ce genre de restaurant où les moules sont plus goûteuses que partout ailleurs et où il ne faut...