Le PTB/PVDA fait écho de ces chiffres issus d'un rapport du service fédéral des pensions. Le parti souhaite éliminer cet écart en écourtant la carrière des femmes, rapportent Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Le montant moyen d'une pension pour une employée ou indépendante était de 810 euros l'an passé. En y additionnant la pension de survie en cas de décès d'un conjoint, ce montant s'élève à 989 euros. Les hommes touchent, eux, environ 1.245 euros. En outre, à peine deux femmes sur 10 obtiennent une pension de plus de 1.500 euros par mois, contre plus de quatre hommes sur 10.

Cet écart de pension est une conséquence logique de l'écart salarial. "Une femme doit pouvoir toucher sa pension complète après 40 ans de carrière, non pas 45 ans comme c'est le cas aujourd'hui", affirme dès lors le président du PTB/PVDA, Peter Mertens. Toutefois les experts y voient des obstacles juridiques et financiers.