De nombreuses entreprises devraient pouvoir recourir de façon plus souple au chômage temporaire jusqu'à la fin de l'année, rapportent L'Echo et De Tijd mercredi. La ministre fédérale de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) se dit prête à répondre favorablement à leur demande, a-t-elle exposé la veille à la Chambre.

Le télétravail est appelé à devenir structurel alors qu'un collaborateur sur trois continuera à télétravailler après la crise, ressort-il d'une enquête menée par le secrétariat social SD Worx et l'Union wallonne des entreprises (UWE), citée dans L'Echo.

Au bureau ou ailleurs, ne restez pas assis trop longtemps. C'est nocif pour votre santé. L'être humain n'est pas conçu pour rester statique toute la sainte journée.

A peine revenus, pour certains, sur leur lieu de travail après des semaines de confinement, les travailleurs vont-ils déjà devoir retourner chez eux en raison de la vague de chaleur ? C'est probable dans les entreprises qui seront incapables de prendre les mesures nécessaires à rendre leur journée de travail supportable.

Malgré la crise économique qui se profile, un peu plus d'un Belge sur cinq (22%) envisage de quitter son emploi en raison de la gestion par son entreprise de la pandémie de coronavirus, ressort-il d'un sondage mené par la société de ressources humaines StepStone. "L'absence de mesures supplémentaires ou de communication a tendance à avoir un effet négatif sur la perception de l'entreprise par les employés", selon StepStone.

Si lundi prochain marquera la reprise des activités dans certaines entreprises, le télétravail restera toujours la norme dans les prochaines semaines, a martelé Benoit Ramacker, porte-parole du Centre de crise. Il a par ailleurs indiqué qu'un guide avait été mis à disposition sur le site du SPF Emploi afin d'aider les sociétés à se préparer à une reprise en toute sécurité.

De nombreux salariés sont aujourd'hui au chômage temporaire. Grâce à ce filet de sécurité, ils reçoivent une allocation pour la période pendant laquelle ils ne peuvent pas travailler pour cause de force majeure. Mais quelles sont les conséquences de cette période ?

Le mois de mars a connu une augmentation du nombre de personnes en arrêt maladie de 20% par rapport à février, selon une étude menée par Partena Professinal auprès de 20.000 travailleurs. Cette augmentation, jamais observée auparavant, n'épargne aucun secteur d'activité.

Près d'un salarié belge sur deux (44%) travaille désormais à domicile, alors qu'un sur trois (33%) ne peut plus travailler du tout pour le moment, en raison de la fermeture de son entreprise consécutive à l'épidémie de Covid-19, ressort-il d'une enquête réalisée auprès de plus de 5.200 Belges par la société Stepstone.

Trente mille entreprises ont déjà fait appel au chômage temporaire, indique L'Echo sur base des informations de la ministre fédérale de l'Emploi, Nathalie Muylle (CD&V). De 200 à 300.000 travailleurs ont déjà été placés en chômage temporaire.

Un cas positif au coronavirus a été identifié chez le géant du meuble IKEA à Hognoul, en province de Liège. La personne infectée a été placée en quarantaine à son domicile ainsi que 28 autres de ses collègues, par précaution. Plusieurs questions se posent. Et si un tel cas arrivait dans votre entreprise ?

En février 1920, Élisa Michiels et Lambertine Bonjean, toutes deux aveugles, créaient une bibliothèque regroupant des livres transcrits en braille, donnant ainsi naissance à la Ligue du même nom. Un siècle plus tard, l'ASBL souffle ses bougies tout en musique et en activité et s'offre un petit coup de jeune avec une campagne multisupports et un logo adapté pour l'occasion.