Le locataire est tenu d'user du bien en bon père de famille. Il doit donc effectuer les petites réparations locatives et réparer les dégâts occasionnés par lui-même, un colocataire ou un visiteur. Le bailleur, lui, est responsable des réparations importantes, des dégâts dus à l'usure ou à un cas de force majeure. Aucune clause du bail ne peut déroger à cette règle générale, à l'exception de quelques très anciens contrats en Flandre. Si une clause y contrevient, elle n'est pas valide.
...