" La question des retraites dépend du marché de l'emploi, lui-même variable, et surtout du contexte économique, analyse Bruno Colmant, Head of Macro Research, Banque Degroof Petercam. Aujourd'hui, les cotisations sociales permettent encore de financer les pensions. Mais le pic du problème surviendra d'ici une dizaine d'années, quand toute la génération des baby-boomers sera retraitée. On ne résoudra pas ce problème avec une mesurette. Il faudra réduire les pensions les plus élevées, maintenir les pensions basses et augmenter les cotisations. Il faudra peut-être même prélever un impôt supplémentaire pour pouvoir financer les pensions. Mais il sera de toute façon impossible de continuer à les payer dans un contexte de faible croissance économique et d'inflation, comme c'est le cas actuellement. Notre PIB croît moins vite que les dépenses liées aux retraites. La crise de 2008 a considérablement accéléré ce mécanisme. On avait prévu ces difficultés à terme, sauf que la crise de 2008 a anticipé le problème d'une vingtaine d'années. "
...