Tant que votre cuisine n'est pas complètement achevée, l'installateur ne peut pas vous réclamer la totalité du prix (sauf si vous en avez convenu autrement). Si une facture portant sur la totalité du prix vous a été adressée, envoyez une lettre recommandée où vous expliquez pourquoi vous ne payez pas le prix complet et mettez l'installateur en demeure d'achever les travaux chez vous dans une délai déterminé (par exemple, 14 jours calendrier). Payez la part non contestée de la facture.

Si l'installateur persiste à ne pas terminer les travaux, vous pouvez vous adressez au tribunal : justice de paix pour les litiges portant sur des montants inférieurs à 1.860 ? ; tribunal de première instance au-dessus de ce montant. Demandez alors la résiliation du contrat et éventuellement des dommages et intérêts. Ne pas s'adresser au tribunal et décider de faire exécuter les travaux par quelqu'un d'autre n'est pas sans danger !

Pour éviter semblable problème, il est préférable de faire insérer dans le contrat de vente une clause spécifiant que le vendeur ou l'installateur s'engage à livrer et placer la cuisine endéans une date déterminée et qu'en cas de dépassement de cette date, il vous sera dû "de plein droit et sans mise en demeure" une indemnité par jour de retard.

Tant que votre cuisine n'est pas complètement achevée, l'installateur ne peut pas vous réclamer la totalité du prix (sauf si vous en avez convenu autrement). Si une facture portant sur la totalité du prix vous a été adressée, envoyez une lettre recommandée où vous expliquez pourquoi vous ne payez pas le prix complet et mettez l'installateur en demeure d'achever les travaux chez vous dans une délai déterminé (par exemple, 14 jours calendrier). Payez la part non contestée de la facture. Si l'installateur persiste à ne pas terminer les travaux, vous pouvez vous adressez au tribunal : justice de paix pour les litiges portant sur des montants inférieurs à 1.860 ? ; tribunal de première instance au-dessus de ce montant. Demandez alors la résiliation du contrat et éventuellement des dommages et intérêts. Ne pas s'adresser au tribunal et décider de faire exécuter les travaux par quelqu'un d'autre n'est pas sans danger ! Pour éviter semblable problème, il est préférable de faire insérer dans le contrat de vente une clause spécifiant que le vendeur ou l'installateur s'engage à livrer et placer la cuisine endéans une date déterminée et qu'en cas de dépassement de cette date, il vous sera dû "de plein droit et sans mise en demeure" une indemnité par jour de retard.