Cette possibilité s'inscrit dans le cadre de la directive européenne des services de paiement (PSD2).

Dès que les autres banques belges auront libéré leurs API, "le confort d'utilisation des clients s'en trouvera encore augmenté puisqu'ils ne devront plus utiliser leur lecteur de carte. Les API sont des codes logiciels permettant à KBC d'établir une connexion entre ses applications et celles d'une autre banque", explique la banque.

Avant l'été, les clients pourront effectuer via l'application KBC des paiements depuis les comptes qu'ils détiennent dans d'autres banques.

La fonction multibancaire était testée depuis février par quelque 1.000 collaborateurs de KBC.