Le travail à domicile un ou plusieurs jours par semaine est devenu la routine pour bon nombre de travailleurs dans notre pays depuis la crise du coronavirus. Cette année, la tendance à la hausse du télétravail influence aussi clairement les choix opérés par les travailleurs au sein de leur plan cafétéria. Et pour cause, le télétravail fait en sorte que de plus en plus de travailleurs souhaitent disposer d'un véritable poste de travail à domicile, complet. Le multimédia (30,3 %), dont Internet, le GSM, l'ordinateur portable et les écrans supplémentaires, progresse nettement dans la liste des avantages les plus choisis, tandis que les jours de vacances supplémentaires (12 %) et les solutions de mobilité (12,4 %) sont légèrement moins populaires.

Catherine Langenaeken, experte en rémunération flexible chez Acerta Consult : "Bien qu'un peu moins de solutions de mobilité aient été choisies cette année, la mobilité reste un atout important dans les politiques de rémunération des entreprises. Maintenant que les prix des carburants montent en flèche, de plus en plus de personnes vont rechercher des solutions de mobilité verte telles que la location de vélos, les voitures électriques, les stations de recharge, etc."

Plus de pension, moins de vacances

L'épargne-pension est et reste l'option la plus choisie dans le système de rémunération flexible : 31,5 % des choix du plan cafétéria concernent le troisième pilier de pension. L'épargne-pension connaît donc la plus forte hausse par rapport à l'année dernière, où seuls 22 % des travailleurs l'avaient choisie.

Catherine Langenaeken: "La popularité croissante de l'épargne-pension prouve que les travailleurs ont commencé à réfléchir davantage à leur avenir. La crise du coronavirus a évidemment joué un rôle à cet égard, mais l'inflation croissante de ces derniers mois contribue probablement aussi aux choix des travailleurs."

Quant à la légère baisse de la popularité des jours de vacances, Catherine Langenaeken l'explique comme ceci: "Pour quantité de travailleurs, le télétravail permet un meilleur équilibre vie professionnelle-vie privée, réduisant ainsi le besoin de vacances supplémentaires."

Le travail à domicile un ou plusieurs jours par semaine est devenu la routine pour bon nombre de travailleurs dans notre pays depuis la crise du coronavirus. Cette année, la tendance à la hausse du télétravail influence aussi clairement les choix opérés par les travailleurs au sein de leur plan cafétéria. Et pour cause, le télétravail fait en sorte que de plus en plus de travailleurs souhaitent disposer d'un véritable poste de travail à domicile, complet. Le multimédia (30,3 %), dont Internet, le GSM, l'ordinateur portable et les écrans supplémentaires, progresse nettement dans la liste des avantages les plus choisis, tandis que les jours de vacances supplémentaires (12 %) et les solutions de mobilité (12,4 %) sont légèrement moins populaires.Catherine Langenaeken, experte en rémunération flexible chez Acerta Consult : "Bien qu'un peu moins de solutions de mobilité aient été choisies cette année, la mobilité reste un atout important dans les politiques de rémunération des entreprises. Maintenant que les prix des carburants montent en flèche, de plus en plus de personnes vont rechercher des solutions de mobilité verte telles que la location de vélos, les voitures électriques, les stations de recharge, etc."L'épargne-pension est et reste l'option la plus choisie dans le système de rémunération flexible : 31,5 % des choix du plan cafétéria concernent le troisième pilier de pension. L'épargne-pension connaît donc la plus forte hausse par rapport à l'année dernière, où seuls 22 % des travailleurs l'avaient choisie.Catherine Langenaeken: "La popularité croissante de l'épargne-pension prouve que les travailleurs ont commencé à réfléchir davantage à leur avenir. La crise du coronavirus a évidemment joué un rôle à cet égard, mais l'inflation croissante de ces derniers mois contribue probablement aussi aux choix des travailleurs."Quant à la légère baisse de la popularité des jours de vacances, Catherine Langenaeken l'explique comme ceci: "Pour quantité de travailleurs, le télétravail permet un meilleur équilibre vie professionnelle-vie privée, réduisant ainsi le besoin de vacances supplémentaires."