Il existe deux sortes de panneaux solaires. Les plus connus sont les photovoltaïques qui transforment la lumière solaire en électricité par l'intermédiaire d'un matériau semi-conducteur comme du silicium. Les panneaux thermiques sont moins connus. Ils sont destinés à produire de l'eau chaude sanitaire. Ces panneaux transfèrent mécaniquement la chaleur solaire récoltée au moyen d'un fluide. Ce dernier, chauffé par les rayons du soleil, circule sous une vitre sombre. Une partie du rayonnement solaire transmet son énergie thermique aux matériaux qui lui sont exposés. Les panneaux solaires de type thermique arrivent à absorber les infrarouges. Entre la plaque absorbante et l'isolation arrière du panneau, un circuit d'eau va collecter leur chaleur pour distribuer de l'eau chaude, voire alimenter le chauffage. Voilà vous en connaissez désormais un... rayon technique en matière de panneaux solaires. Mais d'un point financier, est-ce rentable d'installer des panneaux thermiques sur son toit ?

60% de la facture d'eau chaude

Réponse : pour un ménage moyen, l'investissement serait rentabilisé entre six et dix ans, selon les sources. Ce même ménage dit moyen pourrait économiser jusqu'à 60% sur sa facture d'eau chaude. Avec un chauffe-eau solaire, toute l'énergie nécessaire pour chauffer l'eau de la salle de bains et de la cuisine est produite par le soleil, de mars à octobre. "Le prix d'une installation de chauffe-eau solaire dépend forcément d'un certain nombre de facteurs", commente l'Association belge pour les chauffe-eau solaires dans un communiqué. Toutefois, 1.000 € le m² est une bonne indication de prix pour une installation de chauffe-eau solaire complète, pose comprise. En sachant que cinq mètres carrés de capteurs solaires suffisent pour un ménage moyen, on parle donc d'un investissement d'environ 5.000 €, sans compter les primes attribuées pour l'installation d'un chauffe-eau solaire dans le cas d'une rénovation. À Bruxelles, le montant des primes peut atteindre jusqu'à 3.000 €, en Wallonie jusqu'à 2.500 € et en Flandre jusqu'à 2.750 €. En Flandre, l'installation d'un chauffe-eau solaire fait également partie des mesures donnant droit à un bonus de rénovation total, à des conseils gratuits d'un coach et à une réduction du précompte immobilier pour les grandes rénovations énergétiques. Ainsi, selon l'Association, "vous pourrez récupérer le prix de l'installation d'un chauffe-eau solaire en moins de six ans. Les capteurs installés plein sud sous un angle de 45° donnent le meilleur rendement."

Reste qu'au-delà des questions d'argent, le procédé est aussi écologique. Utiliser un chauffe-eau solaire peut mener à une réduction d'émission comprise entre 300 et 700 kg de CO2 par ménage et par an. Quelque 100 kWh solaires représentent plus de 10 litres de mazout ou 10 m² de gaz épargnés.