Le mandat de protection extrajudiciaire est l'outil idéal pour prévoir ce qu'il se passera si un jour vous n'êtes plus capable de décider par vous-même. Perte de mémoire, un accident, un handicap, une maladie grave,... Malheureusement, de nombreuses choses imprévues peuvent se passer dans une vie. Cela entraine souvent des questions compliquées à gérer: payer les factures, gérer les comptes bancaires, que faire de la maison,...

Le mandat de protection extrajudiciaire permet d'anticiper toutes ces questions. En plus de rassurer vos proches, cela vous permet également d'être sûr que vos volontés seront respectées et ne pas devoir attendre l'intervention d'un juge pour une protection judiciaire. "Choisir votre établissement de soin, l'endroit où vous vivrez ou même donner des directives quant au placement de vos économies, tout (ou presque) peut être décidé dans le mandat extrajudiciaire. Votre notaire vous aidera à mettre en musique vos volontés", explique le notaire Sylvain Bavier.

Il n'y a pas d'âge pour commencer à préparer son futur

Les chiffres de Fednot montrent que l'âge moyen des personnes faisant un mandat de protection extrajudiciaire diminue chaque année. Entre 2015 et 2020, l'âge moyen est passé de 77 à 73 ans. La part des moins de 65 ans a ainsi augmenté de près de 10% durant la même période.

Aujourd'hui, les moins de 55 ans représentent près de 10% des personnes faisant un mandat de protection extrajudiciaire. " Le malheur peut nous frapper à tout âge. Ne pas laisser le hasard décider de votre avenir même en cas d'incapacité, c'est la force du mandat extrajudiciaire", explique Sylvain Bavier, porte-parole de notaire.be.

Fednot
© Fednot

+34,2% de mandats

Le mandat de protection extrajudiciaire est de plus en plus plébiscité par les Belges. Depuis plusieurs années, l'augmentation du nombre de mandats faits annuellement est constante. La popularité du mandat extrajudiciaire a encore été renforcée depuis le 1er mars 2019. Depuis cette date, les possibilités du mandat ont été étendues. Avant, vous ne pouviez que régler le sort de biens, par exemple votre maison. Depuis le 1er mars 2019, vous pouvez aussi prévoir des choses concernant votre personne, comme le choix de la maison de repos ou des soins.

Avant le confinement dû au coronavirus, cette augmentation constate se vérifiait encore en 2020. Entre le 1er janvier 2020 et le 15 mars 2020, il y a eu en Belgique +34,2% de mandats de protection extrajudiciaire que l'année dernière durant la même période.

Le mandat de protection extrajudiciaire est l'outil idéal pour prévoir ce qu'il se passera si un jour vous n'êtes plus capable de décider par vous-même. Perte de mémoire, un accident, un handicap, une maladie grave,... Malheureusement, de nombreuses choses imprévues peuvent se passer dans une vie. Cela entraine souvent des questions compliquées à gérer: payer les factures, gérer les comptes bancaires, que faire de la maison,... Le mandat de protection extrajudiciaire permet d'anticiper toutes ces questions. En plus de rassurer vos proches, cela vous permet également d'être sûr que vos volontés seront respectées et ne pas devoir attendre l'intervention d'un juge pour une protection judiciaire. "Choisir votre établissement de soin, l'endroit où vous vivrez ou même donner des directives quant au placement de vos économies, tout (ou presque) peut être décidé dans le mandat extrajudiciaire. Votre notaire vous aidera à mettre en musique vos volontés", explique le notaire Sylvain Bavier.Les chiffres de Fednot montrent que l'âge moyen des personnes faisant un mandat de protection extrajudiciaire diminue chaque année. Entre 2015 et 2020, l'âge moyen est passé de 77 à 73 ans. La part des moins de 65 ans a ainsi augmenté de près de 10% durant la même période.Aujourd'hui, les moins de 55 ans représentent près de 10% des personnes faisant un mandat de protection extrajudiciaire. " Le malheur peut nous frapper à tout âge. Ne pas laisser le hasard décider de votre avenir même en cas d'incapacité, c'est la force du mandat extrajudiciaire", explique Sylvain Bavier, porte-parole de notaire.be.Le mandat de protection extrajudiciaire est de plus en plus plébiscité par les Belges. Depuis plusieurs années, l'augmentation du nombre de mandats faits annuellement est constante. La popularité du mandat extrajudiciaire a encore été renforcée depuis le 1er mars 2019. Depuis cette date, les possibilités du mandat ont été étendues. Avant, vous ne pouviez que régler le sort de biens, par exemple votre maison. Depuis le 1er mars 2019, vous pouvez aussi prévoir des choses concernant votre personne, comme le choix de la maison de repos ou des soins. Avant le confinement dû au coronavirus, cette augmentation constate se vérifiait encore en 2020. Entre le 1er janvier 2020 et le 15 mars 2020, il y a eu en Belgique +34,2% de mandats de protection extrajudiciaire que l'année dernière durant la même période.