Vous pouvez écrire votre propre testament. Mais pour qu'un tel testament soit valable, il faut toujours en préciser la date de rédaction et le signez. Un autre point essentiel est de savoir s'il sera retrouvé plus tard, s'il exprime exactement ce que vous désirez et si les souhaits que vous avez émis sont légalement possibles.

Vous pouvez également faire rédiger votre testament par le notaire. Cela vous donnera davantage de garanties, mais les formalités sont alors plus nombreuses. Depuis le 1er septembre 2020, vous n'avez plus à dicter votre testament mot à mot au notaire. Celui-ci doit rédiger un testament basé sur vos volontés. Le notaire vous posera alors diverses questions afin de savoir précisément ce que vous souhaitez.

C'est une bonne chose pour les personnes qui, en raison d'un handicap physique, sont incapables d'exprimer leur volonté verbalement. Le notaire lira le testament à haute voix et demandera au testateur (ndlr : la personne qui veut rédiger un testament) de confirmer que le contenu correspond à ses volontés. Les autres formalités liées à la rédaction d'un testament notarié demeurent. Par exemple, le testament devra être rédigé en présence de deux témoins, sauf si deux notaires sont présents.

Le notaire veille également à ce que votre testament soit enregistré dans le registre central des testaments. Grâce à ce registre, les notaires pourront facilement récupérer votre testament. Un notaire peut également inscrire votre testament olographe (rédigé par vos soins) dans ce registre pour éviter qu'il ne se perde.

Vous pouvez écrire votre propre testament. Mais pour qu'un tel testament soit valable, il faut toujours en préciser la date de rédaction et le signez. Un autre point essentiel est de savoir s'il sera retrouvé plus tard, s'il exprime exactement ce que vous désirez et si les souhaits que vous avez émis sont légalement possibles.Vous pouvez également faire rédiger votre testament par le notaire. Cela vous donnera davantage de garanties, mais les formalités sont alors plus nombreuses. Depuis le 1er septembre 2020, vous n'avez plus à dicter votre testament mot à mot au notaire. Celui-ci doit rédiger un testament basé sur vos volontés. Le notaire vous posera alors diverses questions afin de savoir précisément ce que vous souhaitez.C'est une bonne chose pour les personnes qui, en raison d'un handicap physique, sont incapables d'exprimer leur volonté verbalement. Le notaire lira le testament à haute voix et demandera au testateur (ndlr : la personne qui veut rédiger un testament) de confirmer que le contenu correspond à ses volontés. Les autres formalités liées à la rédaction d'un testament notarié demeurent. Par exemple, le testament devra être rédigé en présence de deux témoins, sauf si deux notaires sont présents.Le notaire veille également à ce que votre testament soit enregistré dans le registre central des testaments. Grâce à ce registre, les notaires pourront facilement récupérer votre testament. Un notaire peut également inscrire votre testament olographe (rédigé par vos soins) dans ce registre pour éviter qu'il ne se perde.